Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

02/04/2021 Un Tokamak britannique

Le tokamak ou réacteur à fusion nucléaire du Royaume-Uni, connu sous le nom de Mega Amp Spherical Tokamak (Mast) Upgrade, a été mis sous tension le 29 octobre, après sept ans de travaux de construction.

C'est ce que vient d'indiquer le magazine scientifique américain Science, dans un article du 30 octobre 2020 .

Le Royaume-Uni était resté membre du consortium européen pour le programme ITER.. Celui-ci, basé en France à Cadarache dans le département des Bouches-du-Rhône, réunit 35 pays. Il vise à construire le plus grand tokamak ou réacteur à fusion jamais conçu. Il s'agit de démontrer que la fusion nucléaire peut être utilisée comme source d'énergie à grande échelle, non émettrice de CO2 et ne produisant pas de déchet radioactifs comme les actuelles centrales nucléaires reposant sur la fission.

Les Membres d'ITER sont la Chine, l'Union européenne, l'Inde, le Japon, la Corée, la Russie et les États-Unis. Ils se sont engagés dans une collaboration de trente-cinq ans pour construire et exploiter l'installation expérimentale ITER. Un réacteur de démonstration de grande puissance devrait être réalisé, précédant la construction d'un réacteur opérationnel produisant de l'électricité pouvant être reversée dans le réseau de distribution général. Il s'agit du programme dit Fusion for Energy F4E.

Ce programme encourage dans l'immédiat les pays qui en ont les moyens à développer leurs propres projets de tokamak. D'ores et déjà, il existerait plus d'une centaine de tokamaks en cours de développement ou déjà opérationnels dans le monde. C'est ce qu'à fait le Royaume-Uni. Bien que quittant progressivement l'Union Européenne, il avait décidé de continuer à contribuer pleinement à ITER.

Il pourra dorénavant apporter au consortium ITER l'expérience acquise par son propre réacteur à fusion, nommé Mega Amp Spherical Tokamak (Mast) Upgrade. Celui-ci est un développement du système Mast, qui a fonctionné sans incidents notables de 2000 à 2013. 

On lira à ce sujet une communication du Culham Centre for Fusion Energy qui est l'agence britannique responsables des projets de fusion. Voir https://ccfe.ukaea.uk/research/mast-upgrade/

Image. Schéma de tokamak

02/04/2021
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire