Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

18/03/2021 Un requin ailé du Crétacé tardif

Nous republions ci-dessous le sommaire d'un article que vient de publier la Revue Science. L'article est précédé d'une présentation par le CNRS

Présentation par le CNRS

http://www.cnrs.fr/fr/decouverte-dun-requin-aile-des-mers-du-cretace

Il y a 93 millions d'années, d'étonnants requins ailés nageaient dans les eaux du golfe du Mexique. Cette espèce fossile inédite, baptisée Aquilolamna milarcae a permis à ses découvreurs de définir une nouvelle famille. Ces « requins aigles » se caractérisent, comme pour les raies mantas, par des nageoires pectorales extrêmement longues et fines rappelant des « ailes ». Le spécimen étudié mesurait 1 mètre 65 de long pour une envergure de 1 mètre 90.

Aquilolamna milarcae possédait une nageoire caudale au lobe supérieur bien développé, typique de la plupart des requins de haute mer comme le requin baleine ou le requin tigre. Ainsi, l'ensemble de ses caractères anatomiques lui conférait une apparence chimérique entre requin et raie.

Avec sa large gueule aux dents supposées de très petite taille, il devait se nourrir de plancton d'après l'équipe de recherche internationale menée par Romain Vullo du CNRS.

Les scientifiques ne connaissaient jusqu'alors qu'une seule catégorie de grand mangeurs de planctons dans les eaux du Crétacé : de grands poissons osseux (pachycormidés), aujourd'hui disparus. Mais grâce à cette découverte, ils savent désormais qu'un second groupe, celui des requins aigles, nageait également dans les mers du Crétacé.  

Le fossile complet a été trouvé au Mexique en 2012, à Vallecillo, un gisement à conservation exceptionnelle. Ce site, déjà réputé pour ses nombreux fossiles d'ammonites, poissons osseux et autres reptiles marins, permet de documenter l'évolution des animaux océaniques.

Tout en nous renseignant sur la structure des écosystèmes marins du Crétacé, la découverte des requins aigles révèle une nouvelle facette, jusque-là insoupçonnée, de l'histoire évolutive des requins.
______________________________________________________________________________

Manta-like planktivorous sharks in Late Cretaceous oceans

Science  19 Mar 2021:
Vol. 371, Issue 6535, pp. 1253-1256
DOI: 10.1126/science.abc1490

A soaring shark

Modern sharks occupy marine ecosystems across the world but display little morphological diversity, being mostly streamlined predators. Vullo et al. describe a new species of shark from the late Cretaceous that shows that the lack of current variation is not due to limited morphological “exploration” in the past. Specifically, Aquilolamna milarcae displays many features similar to modern manta rays, notably long, slender fins and a mouth seemingly adapted to filter feeding, suggesting that it was planktivorous. This finding indicates both that elasmobranchs evolutionarily experimented with other forms and that the planktivorous “soarers” emerged in this group at least 30 million years earlier than previously recognized.

Abstract

 The ecomorphological diversity of extinct elasmobranchs is incompletely known. Here, we describe Aquilolamna milarcae, a bizarre probable planktivorous shark from early Late Cretaceous open marine deposits in Mexico. Aquilolamna, tentatively assigned to Lamniformes, is characterized by hypertrophied, slender pectoral fins. This previously unknown body plan represents an unexpected evolutionary experimentation with underwater flight among sharks, more than 30 million years before the rise of manta and devil rays (Mobulidae), and shows that winglike pectoral fins have evolved independently in two distantly related clades of filter-feeding elasmobranchs. This newly described group of highly specialized long-winged sharks (Aquilolamnidae) displays an aquilopelagic-like ecomorphotype and may have occupied, in late Mesozoic seas, the ecological niche filled by mobulids and other batoids after the Cretaceous–Paleogene boundary.

18/03/2021
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire