Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Sauvetage grec : mieux vaut tard que jamais

Europe is back

Le plan de soutien de la zone « euro », rendu public dans la nuit de dimanche 9 mai à lundi, prévoit :
-    la mise en place d'un « fonds d'urgence » de stabilisation européen doté de 60 milliards d'euros, complété par des soutiens bilatéraux intra-européens à hauteur de 440 milliards, plus 250 milliards fournis par le FMI (soit 750 milliards au total) ;
-    la réactivation des mécanismes d'échange (swaps) de devises entre banques centrales, tels qu'ils avaient été instaurés en 2007/2008 dans la première phase de la crise financière ;
-    enfin, la BCE s'autorise à acheter en direct de la dette publique dans la zone « euro ».

Cette dernière mesure, en principe interdite par les statuts de la Banque, constitue de fait une arme de défense nucléaire contre les attaques spéculatives ; et si elle avait été prise dès janvier pour la Grèce, nous n'en serions pas là aujourd'hui ...
En tout cas, les marchés boursiers repartent à la hausse ce lundi matin, et le mouvement devrait s'amplifier dans les jours à venir.

En conclusion, à quelque chose malheur est bon : le fonds de stabilisation et les aides bilatérales reviennent à renforcer la solidarité entre pays européens, solidarité sérieusement mise à mal depuis quelques mois ; et c'est certainement là, en définitive, une très heureuse conséquence de ce mélodrame grec : « Europe is back ! ».
14/05/2010
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire