Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

11/01/2021 L'attaque du 6 janvier contre le Capitole était-elle une tentative de coup d'Etat ?

Ce serait un coup d'Etat de Donald Trump et de ses partisans visant à maintenir celui-ci à la Maison Blanche en dépit du résultat des dernières élections présidentielles.

Celles-ci avaient montré que Joe Biden en était sorti vainqueur, vainqueur de peu mais néanmoins vainqueur. Les forces politiques et économiques qui s'appuyaient sur Donald Trump ne l'auraient pas accepté.

Il est clair aujourd'hui que cette attaque n'était pas un événement accidentel, où les manifestants « pro-Trump » auraient agi spontanément. De plus en plus de témoignages montrent que l'attaque contre le Congrès était une conspiration préparée de nombreuses semaines à l'avance par de hauts fonctionnaires de l'appareil d'État, de la police et de l'armée craignant de perdre leur statut privilégié lorsque Joe Biden accédera à la Maison Blanche.

A la date du 11 janvier où nous écrivons ce texte, Trump reste président des Etats-Unis jusqu'au 20 janvier. Il n'est pas exclu que de nouvelles manifestations violentes provoquées sinon par Donald Trump lui-même du moins par ses soutiens politiques ne se produisent d'ici là. Même si ce n'était pas le cas, et tant que Joe Biden ne les aura pas remplacé à la Maison Blanche, il dépendra de ces « élites » pour tenter de mettre en œuvre son programme. Autant dire qu'il sera pratiquement paralysé.

De leur coté, les Démocrates soutiens de Joe Biden  viennent d'engager une procédure devant obliger Donald Trump à démissionner dès avant le fin de son mandat. Toqueville parlerait-il encore de la démocratie en Amérique?
 

11/01/2021
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire