Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

09/01/2021 L'actuel Garde des Sceaux français Eric Dupond Moretti devrait démissionner 

Nul n'ignorait dans les rangs de la magistrature et même de la police que plusieurs affaires d'intérêts le menaçaient. Il n'y avait pas eu jugement et donc sa culpabilité n'était pas encore prouvée, mais les présomptions étaient suffisamment graves pour qu'Emmanuel Macron ne le nomme pas  Garde des Sceaux, autrement dit ministre de la Justice. Pourtant, il a été nommé.

La magistrature dans sa quasi-totalité avait indiqué, notamment sur les réseaux sociaux compte tenu du fait que la réserve administrative lui interdisait de s'exprimer officiellement, que pour elle que ce choix était incompréhensible. Autant nommer Ministre de l'Intérieur un personnage soupçonné de cambrioler les banques.

Que ce soit dans la majorité ou dans l'opposition, de nombreux hommes politiques s'étaient demandé pour quelles inavouables raisons Emmanuel Macron avait fait ce choix. Beaucoup supposaient que Eric Dupont Moretti avait conservé dans ses archives divers dossiers compromettants mettant en cause l'honnêteté d'un certain nombre de grands personnages de l'Etat. Attiré par le prestige et les revenus que lui apporterait son statut de Garde, il aurait clairement laissé entendre qu'il révélerait toutes ses affaires au cas où il ne serait pas nommé.

L'affaire en aurait sans doute resté là. Mais aujourd'hui Dupond Moretti vient officiellement d'être accusé de « prise illégale d'intérêts » pour des faits commis « à l'égard de trois magistrats du parquet national financier, d'une part, et des faits commis à l'égard d'un quatrième magistrat, d'autre part ». La Commission des requêtes de la Cour de justice de la République a jugé recevable deux plaintes et un signalement, évoqué tout au long de la fin de l'année par Anticor, FO-magistrats, l'Union syndicale de la magistrature, alliée au Syndicat de la magistrature.

Une plainte n'est pas un jugement et moins encore une condamnation. Mais la moindre des choses que le bon sens civique exigerait serait que cette fois-ci et sans attendre Eric Dupond Moretti quitte ses fonctions. A ce jour, il ne semble pas résigné à le faire.

 

09/01/2021
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire