Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Le fléau de l'illectronisme

A un moment où l'actuelle épidémie due au coronavirus paraît s'étendre en France avec l'apparition de nouvelles souches virales bien plus contagieuses que les précédentes, le recours à de nouvelles mesures dites de confinement paraît probable.

Mais celles-ci isoleront de plus en plus la partie de la population n'ayant pas accès à l'internet ou mal à l'aise avec les téléprocédures. On parle à leur égard d'exclusion numérique dite désormais d'illectronisme.

Selon une étude, 17% de la population française ne serait pas à l'aise avec l'outil numérique. Une fracture numérique qui se caractérise sous deux formes distinctes. La première concerne l'exclusion par l'absence de connexion à internet. La seconde fait référence à un manque de matériel, qu'il s'agisse tablette, ordinateur ou téléphone. À ce jour, ce ne sont pas moins de 8 millions de personnes qui seraient concernées par ce handicap. Parmi elles, plus de 500 000 citoyens sur le territoire français seraient directement touchés par le simple fait qu'ils vivent dans des zones blanches. Une zone blanche est, dans le vocabulaire des télécommunications, une zone du territoire qui n'est pas desservie par un réseau de téléphonie mobile permettant notamment l'accès à l'internet.

Alors que la 5G est annoncée, l'anomalie des zones blanches deviendra vite un réel problème. Il faut en effet de parvenir à couvrir des zones difficiles d'accès ou jugées non rentables pour les opérateurs. L'investissement consenti dans ces zones est en effet parfois jugé trop important par les entreprises de télécommunications par rapport aux populations souvent peu denses présentes dans ces zones. Pour la France, il reste beaucoup à faire pour éradiquer l'illectronisme, à commencer par mettre fin aux zones blanches.

D'ici 2022, l'Etat français prévoit un plan de digitalisation important dans le domaine des procédures administratives. Il s'agira de dématérialiser l'ensemble des démarches administratives du pays. Ceci va encore isoler les personnes en situation d'illectronisme . D'ores et déjà, pour les démarches commerciales ou bancaires quotidiennes, il est devenu obligatoire de posséder une adresse mail et de passer par un site web.

L'exclusion ne concerne pas seulement des personnes âgées, mais des personnes de tous âges et notamment des jeunes n'ayant pas eu la possibilité pour diverses raisons d'avoir accès à l'Internet et moins encore de savoir aisément l'utiliser. Dans ces conditions, les administrations et les collectivités locales devraient mettre en place massivement et sans attendre des moyens permettant aux citoyens en ayant le besoin de sortir rapidement et facilement de l'illectronisme.

 

06/01/2021
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
A LIRE AUSSI
Les articles de la même rubrique et sur les mêmes thèmes
Aucun
Les articles de la même rubrique
Les articles sur les mêmes thèmes
Aucun
Europe Solidaire