Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Un vaccin existe aujourd'hui. Il faut l'imposer.

C'est à l'Etat qu'incombe en premier lieu cette responsabilité. De même que les limitations de la vitesse routière s'imposent désormais pour sauvegarder la vie de tous, le vaccin doit devenir obligatoire pour les mêmes raisons.

Beaucoup de personnes acceptent désormais d'être vaccinées,au prix  de longues queues aux pharmacies. Elles l'acceptent même si les vaccins aujourd'hui disponibles ne sont pas efficaces à 100% et qu'ils entraînement parfois des effets secondaires indésirables. Elles ont compris que ne pas se faire vacciner représenterait un risque, non seulement pour elles, mais pour l'ensemble de la population, à commencer pour les soignants et tous ceux qui sont obligés, notamment pour raisons professionnelles, d'avoir des contacts avec elles.

Malheureusement un certain nombre d'individus refuse encore le vaccin. Les médias leur offrent un écho désastreux. Toutes les émissions de télévision, ces derniers jours, ont donné  longuement la parole à des personnes, souvent âgées, expliquant doctement qu'elles « ne croient pas aux vaccins »  et que de toutes façons, elles pourront s'en passer, du fait qu'elles mourront pour d'autres causes. L'on trouve peu d'interviewers  pour leur expliquer que refusant le vaccin, elles mettent en péril non seulement elles-mêmes, mais tous ceux ayant des contacts avec elles. De plus, il faut des heures à des soignants qui ont d'autres urgences pour les convaincre de donner leur "consentement éclairé".

Parmi les professionnels de santé interrogés, rares sont ceux qui leur donnent tort. Aucun ne demande que les Pouvoirs Publics rendent le vaccin obligatoire. Certes, aucune obligation ne sera jamais respectée en totalité, mais les pertes humaines seront négligeables au regard des vies sauvées par le vaccin si l'obligation de se faire vacciner devenait une obligation légale. 

On dira que les quantités de vaccins actuellement disponibles sont insuffisantes pour vacciner un pourcentage suffisant de la population. Mais l'on peut faire confiance aux industriels de santé. Si le vaccin devenait obligatoire, la demande permettrait de rentabiliser très vite les investissements nécessaires.

Ajoutons que cette vaccination devrait être gratuite pour tous. Les coûts correspondant à cette gratuité seraient aisément pris en charge par les Pouvoirs Publics, quitte à retarder d'autres dépenses moins urgentes, par exemple dans le domaine routier ou de celui de la conservation du patrimoine immobilier public.

03/01/2021
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire