Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Vers un affrontement Etats-Unis / Japon

Les nouvelles concernant les négociations entre le Japon et les Etats-Unis sur la relocalisation d'une base de Marines à Okinawa ne sont pas excellentes. La récente rencontre à Washington du ministre japonais des affaires étrangères, notamment avec la secrétaire d'Etat Hillary Clinton et avec le secrétaire à la défense Robert Gates, n'ont rien arrangé.

La Japon confirme que la relocalisation de la base américaine à Okinawa est impossible et qu'il faut trouver d'autres solutions. Robert Gates soutient de son côté que la présence du corps de marines à Okinawa est essentielle pour la sécurité du Japon et de la région. C'est un dialogue de sourds. On ne voit pas très bien à quoi il peut aboutir.

Le gouvernement japonais s'est engagé vis-à-vis de son électorat à négocier une révision importante du statut et de la localisation des forces américaines dans l'île d'Okinawa. Jusqu'à présent, il s'est heuré à une opposition déterminée des Etats-Unis et plus particulièrement du Pentagone. En conséquence, sa popularité , pourtant issus d'élections triomphales, est en chute importante. Il est aujourd'hui face à un  choix draconien: ou bien céder aux exigences américaines et se trouver dans une situation d'impopularité telle que sa stabilité, voire son existence, pourraient être mises en cause par les remous à l'intérieur des partis de la majorité;  ou bien tenir face à l'Amérique  pour ne pas perdre son assise populaire et risquer ainsi la rupture. 

Du côté américain, l'intransigeance ne cesse de s'affirmer. Elle vient du Pentagone et elle est soutenue par tous les grands courants de la sécurité nationale, aujourd'hui engagés dans un  durcissement sans frein.  Pour Okinawa, l'argument frise l'absurde, lorsqu'on écoute ce que dit le porte-parole Geoff Morrell. L'argument est que la présence des Marines est essentielle pour la sécurité du Japon, pour la sécurité de l'Asie, pour la sécurité des Etats-Unis... et qu'il s'agit bien de la position des Marines à Okinawa et nulle part ailleurs, notamment pas éventuellement dans un autre espace du Japon. Il faut que ces Marines soient stationnés précisément à cette base nouvelle de Okinawa pour que la sécurité dans toute sa vastitude énumérée plus haut soit préservée.
Cette position, qui est de type automatique, est évidemment extraordinairement déstabilisatrice lorsqu'elle se trouve proposée, sinon imposée à un gouvernement dont toute la raison d'être dans ce cas est le changement de ces mêmes projets. On a fait grand cas dans le monde de l'arrivée du nouveau pouvoir japonais et des relations nouvelles qu'il voudrait établir avec Washington. Mais cette affaire de la base des Marines, somme toute mineure par rapport au reste, pourrait rendre bien délicate l'ambition du gouvernement japonais et conduire les deux pays à une crise effectivement majeure, parce que le gouvernement japonais ne peut céder sous peine de voir son soutien populaire s'effondrer.

Les relations entre le Japon et les USA constituent effectivement l'archétype des “relations automatiques” annexées par le système de sécurité nationale, au nom de la soumission complète du Japon aux USA après la défaite de 1945. C'est non seulement le Pentagone et sa politique, mais le Pentagone en tant que système qui mènent la danse. Il n'y a rien à attendre de lui qui ne soit dicté par cette automatisation systémique de la “pensée”. Si rien n'est changé à cet égard, – et il sera effectivement bien difficile de changer quoi que ce soit – ces relations évolueront vers un inévitable affrontement. L'affaire sera à suivre attentivement (source DeDefensa.org).
01/04/2010
Vos réactions
Dernières réactions
Nombre de réaction(s) : 2
Pas de sympathie pour les Japonais
01/04/2010 11:23:17 | Par : Japan basher
Vous avez peut-être raison pour Okinawa. Restent que les Japonais déclarent la guerre de la biodiversité marine au monde entier et qu'ils ne méritent guère notre soutien.

Si l'Europe était ce que nous pensons qu'elle devrait être...
01/04/2010 15:13:56 | Par : AT

Elle se serait engagée avec le Japon dans des liens particuliers, à travers un partenariat privilégié dans lequel il n'y aurait aucun tabou: coopérations politique, économique et militaire, et plus spécialement dans la recherche et les technologies innovantes ( espace, santé,robots, démographie...etc ).
Nous ( les européens ) avons avec les Japonais des préoccupations et des objectifs semblables, même si en termes de géopolitique ils peuvent apparaître très différents.
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire