Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Bonne nouvelle pour le Rafale français

La Grèce sera le premier client européen du Rafale. Le Premier ministre grec, Kyriakos Mitsotakis, a officialisé le 12 septembre dernier l'intention d'Athènes d'acquérir 18 exemplaires de l'avion multirôle de Dassault Aviation, le Rafale.

Longtemps présenté comme invendable par les industries de défense européenne et par divers gouvernements totalement acquis depuis des années aux intérêts de l'industrie aéronautique américaine, le Rafale avait fait cependant l'objet de commandes de l'Égypte (24 appareils), du Qatar (24 Rafales en mai 2015 puis 12 autres en mars 2018), puis de l'Inde (36 avions en septembre 2016).

L'acquisition de Rafale(s) par la Grèce s'inscrit dans le contexte de son conflit latent avec la Turquie. Il est peu probable que l'aggravation de ce conflit dans les mois à venir ne dégénère en de véritables affrontements aériens entre la Grèce et la Turquie. Mais si c'était le cas, Ankara ne pourrait compter que sur ses F-16 et F-4 américains vieillissants.

Autrement dit les pilotes grecs, bien formés par leurs homologues français, l'emporteraient à tous les coups

Athènes disposait déjà du Mirage français qui lui donnaient pleinement satisfaction, soit 40 Mirage F1 en 1974, 40 Mirage 2.000 en 1985 et 15 Mirage 2.000-5 en  2000.

14/09/2020
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire