Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Vivre durablement avec le coronavirus

Les dernières données statistiques montrent que partout dans le monde l'épidémie de coronavirus continue à progresser (Etats-Unis, Brésil notamment). Au mieux elle reste stable (Europe, sauf Espagne)

Il ne s'agit pas de taux comparables à ceux des premières semaines, mais ils demeurent inquiétants. Il conviendrait donc que les Pouvoirs Publics et les entreprises se préparent à prolonger, peut-être durant des années, les mesures barrières s'étant révélées efficaces.

Dans ces conditions, un changement durable dans les modes de production et de consommation sera à envisager. Ceci ne concernera pas le seul recours à l'économie virtuelle ou en réseau, même si le coût de ces procédures est important. Il faudra aller plus loin. Il faudra par exemple renoncer aux vastes ateliers ou aux lieux de loisirs qui ne permettent pas un isolement suffisant entre les personnes. De même le tourisme intercontinental sera à proscrire. Dans les universités, les grands amphithéâtres ne seront plus acceptables. Dans le domaine sportif, les manifestations de « supporters » rassemblant des milliers d'enthousiastes ne seront plus acceptables.

En conséquence, les ressources en réseaux et en logiciels permettant ces changements seront à augmenter considérablement. D'ores et déjà les réseaux actuels se révèlent à la limite de la saturation. Pour leur permettre de s'adapter à l'accroissement du trafic, il faudra probablement faire appel à d'autres technologies, par exemple la généralisation des serveurs orbitant dans l'espace proche qui diminuent la nécessité de réseaux terrestres, fussent-ils à très haut débit.

Indiquons enfin que, concernant les ressources humaines qui demeureront plus que jamais indispensables, malgré l'appel à des automates de plus en plus performants, il conviendrait dès à présent de recruter et de former des spécialistes compétents.

Comme il faut prévoir une stagnation voire un recul global du produit national brut PNB propre à tout les pays, même les moins menacés par le virus, il faudra enfin renoncer à toutes les activités ponctionnant ce PNB sans produire directement les biens et services les plus nécessaires. 

Ajoutons que ces mesures seront d'autant plus nécessaires que de nouvelles pandémies virales sont généralement prévues dans les prochaines dizaines d'années.

Référence

Sur l'épidémie actuelle, on pourra se référer au NewScientist du 7 septembre 2020
https://www.newscientist.com/article/2237475-covid-19-news-uk-daily-coronavirus-cases-up-2948-after-weekend-spike/

08/09/2020
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
A LIRE AUSSI
Les articles de la même rubrique et sur les mêmes thèmes
Aucun
Les articles de la même rubrique
Les articles sur les mêmes thèmes
Aucun
Europe Solidaire