Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

La hausse du niveau des mers et la submersion des régions côtières

Les scientifiques étudiant les conséquences vers la fin du 21e siècle du réchauffement climatique en cours formulent des prévisions de plus en plus inquiétantes.

Elles devraient être connues de tous ceux, encore nombreux, qui refusent de prendre des mesures énergiques permettant de limiter à 2° ce réchauffement. Même à 2° les conséquences de celui-ci affecteront gravement l'ensemble des modes et niveaux de vie actuels sur toute la planète.

Si le réchauffement, comme aujourd'hui prévu, n'est pas combattu plus énergiquement et dépasse ce niveau, ce seront des dizaines voire des centaines de millions de personnes qui seront affectées, sans mentionner des coûts s'élevant à des milliards de milliards de dollars sur la période.

L'article référencé ci-dessous publié le 30 juillet 2020 par le journal scientifique Nature ne laisse aucun doute à cet égard. Si l'humanité continuait comme actuellement à ne rien faire pour combattre la hausse des températures en ralentissement la production des gaz à effet de serre, notamment le C02, les superficies des régions côtières submergées par la hausse du niveau des mers pourraient doubler.

Comme il s'agit généralement de côtes très peuplées et comportant de nombreuses activités économiques, les logements, voies de communication et autres infrastructures s'y trouvant ne pourront vu les coûts être relocalisés aux altitudes d'au moins 30 mètres plus élevées qui seraient nécessaires. Le nord-ouest de l'Europe, ainsi qu'un certain nombre de régions côtières aux Etats-Unis, en Chine et en Inde notamment seront les plus affectées.

Cependant, si des mesures strictes de limitation de la production des gaz à effet de serre était décidées et appliquées au plan mondial, la superficie des zones inondées pourrait être diminuée d'un tiers. Ceci devrait inciter les décideurs du secteur public comme ceux du secteur privé à mettre rapidement en œuvre de telles mesures, malgré leurs coûts et leur conséquences impopulaires.

Référence Nature 30 juillet 2020

https://www.nature.com/articles/s41598-020-67736-6
Projections of global-scale extreme sea levels and resulting episodic coastal flooding over the 21st Century

Abstract

Global models of tide, storm surge, and wave setup are used to obtain projections of episodic coastal flooding over the coming century. The models are extensively validated against tide gauge data and the impact of uncertainties and assumptions on projections estimated in detail. Global “hotspots” where there is projected to be a significant change in episodic flooding by the end of the century are identified and found to be mostly concentrated in north western Europe and Asia. Results show that for the case of, no coastal protection or adaptation, and a mean RCP8.5 scenario, there will be an increase of 48% of the world's land area, 52% of the global population and 46% of global assets at risk of flooding by 2100. A total of 68% of the global coastal area flooded will be caused by tide and storm events with 32% due to projected regional sea level rise.

31/07/2020
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire