Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Emmanuel Macron et la chloroquine

Le programme annoncé par Emmanuel Macron le 14/07 à la télévision pour lutter le plus efficacement possible contre l'épidémie qui dans certaines régions françaises continue à progresser sera difficile à critiquer. Il en sera de même des mesures annoncées pour combattre ses conséquences économiques.

Restera à voir dès les prochains jours si ces mesures seront mises en œuvre au niveau des pouvoirs publics, compte-tenu des nombreux intérêts économiques qui jusqu'ici s'étaient opposés à la prise en compte du danger par les institutions et par l'Elysée lui-même.

On fera remarquer qu'un pays comme la France disposant de nombreuses ressources médicales et hospitalières aurait du depuis les débuts de l'épidémie reconnaître le risque et mobiliser ses moyens. Mais lorsque l'on constate l'incurie de Donald Trump en ce domaine, alors que l'épidémie dans certains Etats fédérés prend actuellement des aspects catastrophiques, il serait difficile de reprocher à Emmanuel Macron sa réaction trop tardive. Mieux vaut mieux tard que jamais.

Par contre, il faut s'étonner de sa déclaration concernant le fait qu'il utilise pas lui-même la Chloroquine à titre préventif comme le recommande le Pr. Raoult. Il aurait du répondre à la question, posée il est vrai de façon inconsidérée par les deux journalistes devant lesquels il s'était exprimé, que cette question relevait du secret médical et qu'il n'y répondrait pas.

Ignorait-il que des millions de Français l'ayant écouté avec la plus grande attention risquaient de faire de même.

Même si la chloroquine n'est en aucun cas un remède miracle, il savait, de même que son ministre de la santé, que l'usage de cette substance, à titre préventif comme curatif, avait semble-t-il jusqu'à présent sauvé de nombreuses vies. Emmanuel Macron devrait-il se considérer à l'avenir comme responsable du décès de certains des patients actuels ou futurs.

14/07/2020
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
A LIRE AUSSI
Les articles de la même rubrique et sur les mêmes thèmes
Aucun
Les articles de la même rubrique
Les articles sur les mêmes thèmes
Aucun
Europe Solidaire