Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Les Etats-Unis recherchent-ils une guerre nucléaire de faible intensité avec la Russie?

C'est ce que parait craindre aujourd'hui le ministre de la défense russe Sergueï Lavrov, dans un article que vient de publier le 10 juillet RT.com sous le titre They want to win': NUCLEAR confrontation becomes likelier as US races for global domination, Russian FM says

L'original de l'article est ici https://www.rt.com/news/494350-nuclear-confrontation-us-global-domination/  On pourra s'y reporter

Philippe Grasset en donne une version française  dans l'article https://www.dedefensa.org/article/chevaucher-le-tigre

Nous lisons:

« “Je suis d'accord avec l'idée que les risques nucléaires ont considérablement augmenté dans un passé récent”, a déclaré le ministre des affaires étrangères Sergueï Lavrov.
» Les raisons de cette augmentation sont “évidentes”. “Les USA veulent retrouver leur domination mondiale et remporter la victoire dans ce qu'ils désignent comme une compétition entre grandes puissances nucléaires”.
» Lavrov a déclaré que Washington refuse la notion de “stabilité stratégique” parle plutôt de “rivalité stratégique”. “Ils veulent gagner”, a-t-il ajouté.
» “Nous sommes particulièrement préoccupés par le refus biennal des États-Unis de réaffirmer un principe fondamental : la prémisse qu'il ne peut y avoir de vainqueur dans une guerre nucléaire et que, par conséquent, elle ne devrait jamais être déclenchée.”
» Poursuivant, le ministre a laissé entendre que Washington veut démanteler tout le mécanisme de contrôle des armements. L'administration Trump s'est retirée l'année dernière du Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire de 1987, qui interdit aux deux parties de stationner des missiles terrestres à courte et moyenne portée en Europe.
» Ce retrait a également mis en péril le nouveau traité START, signé avec la Russie en 2010. L'accord historique a vu les États-Unis et la Russie réduire leurs ogives à 1 550 chacune et leurs lanceurs à 800. Il doit expirer l'année prochaine, mais Lavrov a déclaré vendredi qu'il n'était pas optimiste quant à sa prolongation.
» Selon le ministre des affaires étrangères, la décision américaine de ne pas renouveler le Nouveau START est déjà acquise et le sort du pacte “est scellé”.
» Washington insiste pour que le renouvellement des pourparlers soit trilatéral, la Chine se joignant aux discussions. Pékin a déclaré qu'il serait “heureux” de prendre part aux négociations, – mais seulement si les États-Unis étaient prêts à réduire leur arsenal nucléaire au niveau de la Chine, qui est environ 20 fois plus petit. »

Il conviendra de lire l'ensemble de l'article de Philippe Grasset

 

 

12/07/2020
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire