Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

L'Arabie saoudite en grandes difficultés économiques

Cette nouvelle n'attristera pas ceux que l'arrogance de ce royaume et de son prince héritier Mohammed Bin Salman MBS exaspéraient.

D'autant plus que ces difficultés ne sont seulement pas dues à la crise du coronavirus qui a entraîné une baisse mondiale de la consommation des produits pétroliers ayant jusqu'à ce jour fait la richesse de ce pays, mais aux fautes de jugement répétées de ce même MBS. L'homme face à qui de nombreux chefs d'Etat ont multiplié les courbettes se révèle ce qu'il est sans doute, un illusionniste incapable qui sans le pétrole serait resté à peu de choses près un gardien de chèvres.

Le 11 mai 2020, le ministre des finances saoudien, Mohammad al Jadaan, a annoncé une série de mesures illustrant la nouvelle politique d'austérité que le régime saoudien est obligé de s'imposer. L'objectif en est de faire face à la grande crise économique que connaît aujourd'hui l'Arabie saoudite. Dans une intervention devant les médias, il a déclaré que le royaume n'a pas fait face à une crise d'une telle ampleur depuis des décennies. Il a annoncé des mesures radicales pour sauvegarder la stabilité économique et monétaire du royaume sur les moyen et long terme.

Ce plan comprend le triplement du taux de la TVA, qui passe à partir de juillet 2020 de 5 à 15%. Le triplement du taux de la TVA ne manquera pas de provoquer une flambée des prix qui se répercutera sur le pouvoir d'achat de la population saoudienne. Le plan comprend également la suppression à partir de juin 2020 de l'allocation attribuée aux fonctionnaires pour faire face à la hausse du coût de la vie. Il s'agit d'une prime de l'ordre de 267 dollars, dont bénéficie environ un million et demi de fonctionnaires. Enfin ce plan prévoit une réduction de dépenses publiques, allouées à plusieurs secteurs publics et certains projets entrant dans le cadre de la « Vision 2030 » de MBS, qui a été dès à présent amputé de 8 milliards de dollars. L'objectif du royaume est d'économiser 26 milliards de dollars pour faire face au déficit budgétaire.

Par ailleurs aujourd'hui, MBS a entrepris un bras de fer avec le grand « allié » Donald Trump, en refusant de réduire la production de pétrole saoudien, ce qui menace la survie des producteurs américains de gaz de schiste. Donald Trump n'a pas tardé à répliquer en retirant du royaume deux batteries antimissiles Patriot, ainsi que de deux autres systèmes de défense antiaérienne installés en septembre 2019 pour faire face à d'éventuelles nouvelles attaques de drones envoyés par les Houthis au pouvoir au Yémen du Nord. Les États-Unis ont également procédé au retrait de deux escadrons d'avions de chasse ainsi que de 300 membres du personnel militaire américain en poste dans le Royaume. Ils ont justifié ce retrait par la baisse du risque d'attaques iraniennes contre les intérêts américains.

Plus en profondeur, le vaste plan d'investissement annoncé par MBS sous le nom de Vision 2030 n'a pas réussi jusqu'à présent à séduire les investisseurs étrangers. Ceux-ci ont pris prétexte de l'épidémie pour renoncer à investir, mais la véritable raison semble être qu'ils ne font pas confiance à MBS pour instaurer la paix sociale dans le pays ni surtout pour terminer dans de bonnes conditions sa guerre contre les Houthis dans le Yémen

Cette guerre lancée par MBS en 2015 et qui coûte au royaume 5 milliards de dollars mensuellement, selon les estimations, constitue un gouffre financier pour le royaume. Malgré cette situation, MBS refuse de mettre un terme à ce conflit qui a créé un véritable chaos et une grave crise humanitaire. L'incapacité de l'armée saoudienne, largement constituée de mercenaires étrangers, à remporter une victoire décisive sur les Houthis, constitue un grand risque en termes de sécurité. Malgré les sommes considérables englouties, depuis des décennies, dans l'achat d'armement américains sans réelle efficacité sur le terrain, les dirigeants saoudiens n'arrivent même plus à sécuriser leur propre territoire des menaces provenant du Yémen, avec lequel le royaume partage 1 800 kilomètres de frontières.

Cependant les principales difficultés rencontrées aujourd'hui par MBS tiennent à sa volonté d'exercer un pouvoir personnel plus qu'autoritaire en durcissant la répression contre ses opposants, y compris au sein de la famille royale elle-même. Ainsi a-il ordonné, le 9 mars 2020, l'arrestation de trois grands princes saoudiens. Il s'agit du prince Ahmed Ibn Abdul Aziz (oncle de MBS), de l'ancien prince héritier et cousin de MBS, Mohammad Ben Nayef et de son frère Nawaf Ben Nayef. Ceux-ci ont été accusé d'avoir préparé un coup d'Etat dans le but de renverser le roi Salman et et MBS lui-même. Il a ainsi voulu indiquer qu'il ne tolérerait aucune critique ou opposition à sa politique et qu'il n'hésiterait pas à employer la force contre tout contrevenant, comme cela été le cas avec la princesse Basma bint Saoud Ibn Abdul Aziz. Celle-ci qui avait critiqué le bilan du royaume en matière des droits des femmes, a été arrêtée avec l'une de ses filles par MBS en février 2019. Elle est actuellement enfermée sans soins médicaux dans la prison de Hayer, alors que sa santé ne cesse de se détériorer.

Il est facile d'imaginer que dans ce climat, rares seront les entreprises étrangères qui se risqueront à investir pour relancer l'économie saoudienne. MBS, s'il veut se maintenir au pouvoir, devra faire appel à l'armée saoudienne. Mais les généraux qui commandent cette armée d'opérette auraient déjà fait savoir qu'ils se refuseraient à intervenir dans des conflits intérieurs.

Pour en savoir plus 

 Voir Diploweb.com
https://www.diploweb.com/L-Arabie-Saoudite-a-l-heure-de-la-pire-crise-economique-de-son-histoire.html

29/06/2020
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
A LIRE AUSSI
Les articles de la même rubrique et sur les mêmes thèmes
Aucun
Les articles de la même rubrique
Les articles sur les mêmes thèmes
Aucun
Europe Solidaire