Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Municipales. Large défaite de l'actuelle majorité

Même si les résultats définitifs du 2e tour des élections municipales au soir du 28 juin ne sont pas totalement disponibles une première conclusion paraît s'imposer.

Il s'agit de l'échec général des listes se référant à la République en Marche autrement dit à l'actuel président de la République Emmanuel Macron. On objectera qu'un parti au pouvoir se fait plus d'ennemis que d'amis, compte tenu du nombre de ses électeurs dont il n'a pas pu satisfaire les exigences souvent contradictoires. On fera aussi valoir qu'avec plus de 40% d'abstentions, ces élections ne donnent qu'une image imparfaite des opinions du corps électoral.

Mais les abstentions ne sont pas entièrement dues à la peur des électeurs de se rendre aux urnes compte-tenu de l'épidémie actuelle, d'autant plus que le vote par correspondance est possible. Elles traduisent aussi un rejet implicite de la politique jusqu'ici mise en œuvre par le pouvoir.

Or cette politique continue à favoriser les multinationales financières souvent américaines qui avaient largement pris en charge les coûts non déclarés de sa campagne électorale pour l'élection présidentielle de 2017. Elle persiste également à refuser les investissements d'avenir dans les industries numériques ou la recherche, sans mentionner l'enseignement supérieur scientifique. Sans toujours sans doute se le représenter clairement, beaucoup d'électeurs ont choisi de s'abstenir pour exprimer leur conviction qu'avec l'actuel pouvoir, rien ne changera véritablement dans ces domaines vitaux.

Mais le résultat le plus clair des votes exprimés montre le succès des liste EELV Europe Ecologie Les Verts. Même si les Ecologistes n'ont pas évoqué de grands programmes nationaux ou européens, mais seulement proposé des actions locales, leur succès montre un refus de plus en plus répandu de la politique gouvernementale. Celle-ci ne fait rien malgré ses discours pour lutter contre le réchauffement climatique et protéger l'environnement par des programmes permettant des économies d'énergie et le passage à des énergies vertes.

Ceci dit, ceux que ces questions préoccupent ne devront pas se réjouir trop tôt. Des élections locales n'ont jamais eu d'influence sur les décisions des groupes industriels refusant tout changement en profondeur de leurs pratiques actuelles.

 

28/06/2020
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire