Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Comment à Moscou considère-t-on les manifestations américaines contre la police?

On lira ci-dessous de larges extraits d'un article de Boris Karpov publié par Riposte Laïque. Il fournit des éléments de réponse à la question souvent posée de savoir comment les Russes réagissent aux manifestations contre la police qui se sont généralisées ces derniers jours.

Le sentiment global en Russie concernant les émeutes raciales en Amérique, c'est quelque chose comme « ils ont voulu ce système, qu'ils se débrouillent ! ». Ceci n'empêche pas les gens de prendre parti, mais devinez comment ? La grande, très grande majorité ne se gêne pas pour critiquer acerbement les émeutiers! On ne s'interroge pas trop sur la prétendue « brutalité policière », car pour nous, un policier DOIT être brutal pour faire son travail, ses « clients » ne sont en général pas des braves gens pacifiques. Non, ce qui nous intéresse plus, c'est que les Noirs (en Russie on dit « nègres », ce terme n'est absolument pas péjoratif, mais il paraît qu'ailleurs c'est un horrible crime ) prennent prétexte de la mort de l'un d'entre eux, au passé criminel assez impressionnant tout de même, pour voler, piller, attaquer les Blancs, etc.

Traduction

Passé criminel de Georges Floyd : 

1998 : Vol

2002 : Violences

2002 : narcotiques (30 jours de prison)

2002 : narcotiques (240 jours de prison)

2005 : narcotiques (300 jours de prison)

2007 : vol à main armée

Je note qu'en Russie il aurait pris 2 ans en 1998, un total de 12 a 15 ans en 2002, et 20 ans en 2007. Ce brave garçon aurait eu la vie sauve.

Les circonstances de la mort de Floyd n'ont rien à voir Ce qui compte c'est la réaction de la moitié de la population yankee, celle qui, en gros, ne vote pas pour Trump mais qui  a voté pour son prédécesseur, Hussein Obama. Ceux-là, ils haïssent les Blancs et ne manquent pas un prétexte pour le rappeler. Le coup de « l'esclavage », c'est un peu comme le coup des massacres nazis envers les Juifs, ça marche toujours même quand toutes les victimes sont mortes depuis déjà  longtemps ! Leurs descendants sont toujours prêts à ouvrir le tiroir-caisse.

On se dit aussi que ce sont toujours et uniquement les Noirs qui pillent. Les Latinos sont très nombreux aux États-Unis. Les Asiatiques également. Ils ont eux aussi leurs « problèmes » (les Yankees en ont tué pas mal au Vietnam...), mais organisent-ils des pillages et lynchages de Blancs ?  Par ailleurs, alors que le nombre de Blancs tués par des Noirs est énorme, on ne se souvient pas d'avoir vu des Blancs piller et lyncher des Noirs !

Beaucoup de Russes pensent que l'esclavage n'est pas bien, naturellement, mais que cela remonte à beaucoup de temps, et que les faits montrent que les Noirs américains sont les principaux clients des prisons, ce qui n'a pas grand rapport avec l'esclavage de leurs lointains ancêtres. Le fait également que des Américains blancs soutiennent les pillards nous confirme dans l'idée que globalement, les Yankees sont un peuple de dépravés. Un peu comme certains peuples d'Europe qui laissent leurs pays se faire envahir et leurs familles se faire violer, égorger, etc., sans réagir voire en soutenant les « pauvres migrants »... 

 Et puis il ne faut pas oublier qu'il y a un puissant sentiment anti-américain en Russie. L'accumulation de troupes Nato à nos frontières ouest, les « sanctions » (qui ont tout de même permis de développer notre production interne et c'est tant mieux, merci !), les chantages économiques (militaires c'est trop dangereux, on n'est pas le Venezuela ou la Corée du Nord...), les discours des moralisateurs yankees à tout bout de champ, cela peut nous faire dire qu'après tout,  c'est « bien fait pour eux » ! Car malgré tous nos défauts, chez nous les étrangers se tiennent tranquilles ! Et quand ils se révoltent...

Hier à Moscou par exemple, la police a voulu contrôler un Noir (mais oui, il y en a !) qui tentait de forcer les toilettes publiques d'un parc de la ville (toilettes fermées pour cause de virus). Le brave garçon n'a pas voulu montrer ses documents... qui se sont finalement avérés ne pas être en règle, et a eu des mots déplacés envers la police. A-t-il été abattu sur le champ ?

Mais non ! Nos policiers ne sont pas des brutes sanguinaires ! Il a été arrêté, placé en détention en attente d'expulsion qui devrait être effectuée jeudi ou vendredi. 

Référence https://ripostelaique.com/russie-des-blancs-a-genoux-devant-des-noirs-jamais.html

Note. Boris Karpov est un acteur politiquement engagé et un journaliste russe. Il vit à Moscou. Il va de soi que nous lui laissons la responsabilité de ces propos. Europe Solidaire

09/06/2020
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire