Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Conséquences possibles de la crise du Covid 19 sur la zone euro.

Pour le moment tous les gouvernements acceptent que les entreprises mises en difficulté retardent le paiement de leurs impôts. De même, un grand nombre d'entreprises et de personnes se voient autorisés par leurs banques à retarder le règlement de leurs dettes

Mais jusqu'où pourront aller ces tolérances. La zone euro pourra-t-elle vivre indéfiniment à crédit ?

La situation actuelle rappelle quelque peu ce qui s'était produit durant les deux dernières guerres mondiales. Pour financer l'effort de guerre, les gouvernements avaient imposé aux banques centrales de créer beaucoup de monnaie. La guerre terminée, cette monnaie était restée en circulation et avait permis une hausse brutale de la consommation à laquelle ne pouvait correspondre aucune production, les usines étant détruites. Une inflation considérable marquée par une forte hausse des prix en était résulté. Si cette inflation n'avait pas été très dommageable pour les entreprises productives, elle avait été catastrophiques pour ce que l'on nommait les revenus fixes, emprunts non indexés, pensions et retraites.

La zone euro s'oriente-t-elle vers une inflation de ce type ? Le risque est grand car les investissements productifs dans le secteur privé semblent pour le moment encore paralysés, faute notamment d'un retour au travail suffisamment rapide tant des entreprises que de la main d'oeuvre. Quant aux gouvernements, qui pourraient financer d'urgence des investissements dans le secteur public, ils ne le feront pas de peur d'accroître le déficit de la zone euro, artificiellement limité à 1,5 ou 3% du Produit Intérieur Brut.

En conséquence, le risque est grand de voir dans les prochains mois les prix augmenter considérablement, notamment dans le domaine des produits de grande consommation. Les classes dite défavorisés en souffriront d'abord, mais progressivement toute la société. Les conséquences politiques pourront être importantes. Ainsi en France Emmanuel Macron, qui voit sa popularité diminuer lentement, la verra s'effondrer. Les oppositions syndicales ou spontanées se feront de plus en plus entendre.

Il serait logique que les gouvernements européens décident de financer des investissements productifs d'urgence, en premier lieu dans le secteur hospitalier, mais ils ne le feront pas n'ayant pas le pouvoir de créer eux-mêmes, à titre provisoire, les euros qui seraient nécessaires.

Il est probable que certains gouvernements, pour reprendre leur liberté d'action, décident de sortir de la zone euro. Celle-ci deviendrait de plus en plus une zone monétaire allemande, du moins lorsque l'Allemagne aura pu durablement se débarrasser du Covid 19.

11/05/2020
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire