Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

A-t-on observé l'existence d'un univers parallèle en contact avec le nôtre ?

L'hypothèse selon laquelle notre univers est unique et vivrait dans un temps uniforme, depuis les origines jusqu'à un lointain futur, est la plus répandue en cosmologie, mais elle n'est pas la seule.

Dans les hypothèses regroupées soue le terme de multivers, il existerait une infinité d'univers parallèles, vivant chacun à son propre rythme temporel.

Encore faudrait-il que l'existence d'un univers parallèle, depuis longtemps imaginée par les poètes et philosophes, puisse être démontrée scientifiquement, c'est-à-dire expérimentalement. Ceci supposerait qu'un univers parallèle au nôtre puisse entrer en contact avec le nôtre afin d'y laisser des preuves de son existence. Ceci n'avait jamais été observé jusqu'à ce jour.

Cependant, selon un article du NewScientist référencé ci-dessous, le Pr Peter Gorham, physi­cien spécia­liste des parti­cules expé­ri­men­tales à l'uni­ver­sité d'Ha­waï, et son équipe pensent avoir observé en 2016 des particules élémentaires dites neutrinos ne provenant pas de l'espace, mais du sol. Or les neutrinos, qui sont des particules à haute énergie, sont censés n'être observables que dans l'espace.

La Terre est constamment bombardée d'innombrables particules venant de l'espace. Elles ne sont observables que par des antennes terrestres ou aujourd'hui par des observatoires situés à haute altitude, notamment comme c'était le cas par des ballons stratosphériques. Or ces neutrinos ne venaient pas de l'espace, mais d'explosions situées sur la surface terrestre.

Après avoir tenté de comprendre ce phénomène, Peter Gorham a fait l'hypothèse que ces particules provenaient d'un contact avec un univers parallèle au nôtre, qui par ailleurs disposait d'un temps inverse du nôtre. Si cette hypothèse pouvait être vérifiée par de nouvelles expériences, elle bouleversait radicalement nos conceptions cosmologiques. C'est ce que cherche actuellement à faire l'équipe de Peter Gorham.

Mais beaucoup penseront que l'on pourrait trouver d'autres explications moins ésotériques...

Référence

We may have spotted a parallel universe going backwards in time
Strange particles observed by an experiment in Antarctica could be evidence of an alternative reality where everything is upside down
https://www.newscientist.com/article/mg24532770-400-we-may-have-spotted-a-parallel-universe-going-backwards-in-time/#ixzz6LkODlnUR


 

07/05/2020
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire