Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Confinement des migrants

Il paraît évident qu'une partie des milliers de migrants entrant en France, clandestinement ou aux postes frontières, sont ou seront porteurs de coronavirus.

S'ils entrent librement, sans se voir contraints à des mesures de confinement suffisamment longues pour s'assurer qu'ils ne sont pas porteurs de coronavirus, ils rendront inutiles toutes les mesures de prévention et de confinement imposées à la population.

Or il apparaît que ce confinement n'est jusqu'à maintenant imposés qu'à Calais, non aux migrants entrants mais aux migrants sortants. Ceci a été fait à la demande de la Grande Bretagne, afin d'éviter qu'ils n'apportent du virus par le ferry.

20minutes.fr vient d'indiquer qu'à partir du 3 mars, la préfecture du Pas-de-Calais a mis en place une « importante opération de mise à l'abri » des migrants présents à Calais. Il s'agit de leur appliquer le confinement en attendant qu'ils puissent rejoindre la Grande-Bretagne.

En début de semaine, les autorités avaient confirmé le dépistageositif au Covid 19 de deux personnes  parmi la population de migrants à Calais. Ces derniers avaient été placés à l'isolement et la préfecture avait annoncé une prochaine opération de grande ampleur visant à mettre « à l'abri » la majeure partie des exilés. Concrètement, six sites ont été réquisitionnés dans des communes de la région. Les migrants y seront conduits par autocars sur une durée de deux semaines, « dans le respect des règles sanitaires », assure la préfecture.

Il est logique que les autorités britanniques demandent à la France de s'assurer que les migrants entrant en Grande Bretagne ne présentent pas des signes d'infection. Bornons nous à rappeler que parmi eux se trouveront des porteurs sains qui répandront le virus une fois la Manche traversée.

Mais le gouvernement français n'a rien annoncé de tel concernant les migrants cherchant à entrer en France et se trouvant dans des pays européens voisins, notamment en Italie qui reste encore un important foyer de pandémie. A supposer comme probable que l'Italie ne veuille ou ne puisse imposer ce confinement aux migrants, il serait logique que la France le fasse pour son compte. Il faudra aussi prévoir que les hôpitaux français, déjà débordés, prennent cependant en charge les cas testés positifs.

Inutile d'espérer appliquer de telles mesures aux migrants clandestins entrant en France, notamment à travers les Alpes. Clandestins ils sont, contaminants clandestins ils deviendront.

Voir

https://www.20minutes.fr/societe/2754283-20200403-coronavirus-calais-autorites-debutent-confinement-migrants

 

 

05/04/2020
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
A LIRE AUSSI
Les articles de la même rubrique et sur les mêmes thèmes
Aucun
Les articles de la même rubrique
Les articles sur les mêmes thèmes
Aucun
Europe Solidaire