Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Toujours à propos de la chloroquine

Nous recevons ce message de Patrice Gibertie, économiste. On le lira avec intérêt, bien que l'auteur ne soit pas médecin. Il y propose une pétition à signer.

Le 30/03/2020

Chers amis,

La presse relaie sans précautions une série de mensonges destinés à détourner les Français  du protocole du professeur Raoult

https://pgibertie.com/2020/03/30/tsunami-de-mensonges-sur-le-protocole-raoult/

Jamais ne n'aurai autant ressenti le mensonge d'Etat et le censure. J'ai compté au moins une douzaine d'amis  bloqués par Facebook (accord Macron Zuckerberg), des groupes, comme celui des amis de Finkielkraut menacés de fermeture s'ils ne se contentent pas de publier des information vérifiées par le Monde.

D'autres qui refusent de publier ma pétition par peur de représailles...

Une pétition lancée sur Change. Org plus rapidement que la mienne est torpillée après avoir obtenue 200 000 signatures pour avoir remportée une victoire... Laquelle ? L'intox  sur le décret Véran  qui interdit pourtant toute forme d'application du protocole Raoult.

Je remercie donc les 90 000 signataires de la pétition, les prie de m'excuser de mes maladresses de fond et de forme mais je ne peux cacher mon inquiétude.

Je vous rappelle cette pétition qui demande simplement le protocole Raoult et qui fait confiance aux médecins généralistes.

Mobilisez vous et partagez

https://www.mesopinions.com/petition/sante/faut-ecouter-professeur-raoult/82737/partager

Pire la presse officielle multiplie les fausses nouvelles pour discréditer le Professeur Raoult. Des reportages le présentent comme un charlatan , il faut insinuer le doute...

Alerte la chloroquine tue !

Le message est répété sans dire où et combien. La Nouvelle Aquitaine est citée mais le site de l'ARS ne parle pas de cas de morts...

Des cas de toxicité cardiaque ont été signalés en Nouvelle Aquitaine suite à des prises en automédication de Plaquenil® (hydroxychloroquine) face à des symptômes évocateurs du Covid-19, ayant parfois nécessité une hospitalisation en réanimation. Face à ce constat, l'ARS Nouvelle-Aquitaine alerte sur les dangers de l'hydroxychloroquine qui ne doit en aucun cas être prise en automédication.

Le professeur Raoult  ne dit pas le contraire et c'est l'interdiction qui est responsable de ces cas extrêmes .

 Un ami physicien résume bien la situation :

Un peu comme si à l'époque du début du sida on avait fait une propagande du genre:

« on a des malades qui sont arrivés après de l'auto-médication et qui ont avalé des dizaines de capotes »

La propagande macrono-progressiste marche à fond la caisse. Si un jour la chloroquine est confirmée comme traitement, ils le paieront très cher.

 Les résultats des expériences arrivent !

Oui mais pas sur le protocole  (en dehors de ce que publie le Professeur (1200 cas)

L'inserm refuse toujours  d'étudier le protocole du Professeur Raoult

Ils nous disent ; il faut attendre les résultats mais ils ne viendront jamais. L'inserma refusé de mettre en place une étude sur le protocole du Professeur Raoult. Celui-ci ne cesse de répéter qu'il faut combiner deux molécules l'hydroxychloroquine  ET   la prise d'antibiotiques ciblés contre la pneumonie bactérienne (l'azythromycine)

L'essai Discovery démarre avec cinq modalités de traitement :

  • soins standards
  • soins standards plus remdesivir,
  • soins standards plus lopinavir et ritonavir,
  • soins standards plus lopinavir, ritonavir et interféron beta
  • soins standards plus hydroxy-chloroquine mais sans l'antibiotique

Par ailleurs les Académies de médecine et de pharmacie dénoncent les décisions gouvernementale : Il ne sert à rien d'administrer l'hydroxychloroxyne trop tard

« L'Académie nationale de Médecine considère que la libération par les pouvoirs publics de l'hydroxychloroquine pour les malades hospitalisés en détresse respiratoire ne saurait être une réponse adaptée pour des patients dont la charge virale est, à ce stade, le plus souvent inexistante et dont la maladie n'est plus une virose stricto sensu mais une défaillance pulmonaire », estiment les deux académies dans leur communiqué.

N'est-ce pas exactement ce que soutient le Pr Raoult? Cette prise de position des Académies est en totale contradiction avec la décision et la politique du ministre de la santé.

Il est temps qu'on cesse de se moquer des médecins généralistes et de leurs patients. Et de prendre date et position quant aux conséquences dommageables de la décision du gouvernement : nombre de patients traités trop tardivement auront vraisemblablement de lourdes séquelles qui engageront la responsabilité de l'Etat et devront ouvrir ne serait-ce que des droits à réparation.

Je continue danc le combat en vous informant. J'ai crée un groupe  que vous pouvez rejoindre.

https://www.facebook.com/groups/2664903203834683

 

31/03/2020
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire