Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Pandémie de coronavirus. Que fait l'Union européenne?

Dans un article précédent, nous avions indiqué que la France devrait momentanément fermer ses frontières devant l'extension de la pandémie et l'absence de toute politique au niveau de l'Union Européenne (UE) pour lutter en commun contre ce fléau

Mais que pourrait faire l'UE si ses instances dirigeantes décidait de mettre en place une telle politique ?

La pandémie a déjà eu des effets jugés généralement comme dévastateurs en Italie, mais elle gagne dorénavant la France et l'Espagne. Aucun Etat européen ne devrait être épargné. Devant cette menace, beaucoup de spécialistes se demandent pourquoi l'UE ne décident pas de mesures susceptibles de freiner la pandémie. Elles ne pourraient pas être efficaces en totalité, mais elles permettraient d'attendre une baisse espérée de la virulence du coronavirus avec l'arrivée de l'été.

On lira à ce sujet un article de Maurizio Massari, en date du 10 mars 2020. L'auteur est ambassadeur d'Italie auprès de l'UE. Il y explique que l'Italie a le plus grand besoin de l'aide européenne et qu'il ne comprend pas pourquoi celle-ci ne répond pas à ce besoin. Le coronavirus met à l'épreuve la cohésion et la crédibilité de l'UE. Les membres de l'UE devrait mettre en œuvre les principes de défense et d'assistance mutuelles inscrits dans les textes constitutifs de l'UE.

Que devraient être les mesures d'urgence qui seraient décidées à Bruxelles et que chaque Etat devrait appliquer sur son territoire en mobilisant les moyens dont il dispose ?

Selon les spécialistes, il faudrait d'abord réduire significativement les vols vers la Chine, la Corée du Sud et l'Iran, les plus touchées à ce jour. Il faudrait imposer des visas aux frontières s'imposant aux personnes provenant de ces pays. Il faudrait aussi interdire tout rassemblement, manifestations sportives et spectacles comme cela vient d'être fait en France. Il faudrait enfin que chaque pays mobilise son réseau hospitalier et médical pour faire face à l'afflux des patients, soit qu'il s'agisse de nationaux qu'ils proviennent d'autres Etats européens ou qu'il s'agisse de voyageurs étrangers entrés avant les décisions de fermeture des frontières.

Dans la mesure du possible enfin il faudrait coordonner les moyens scientifiques dont dispose chaque Etat afin qu'ils recherchent en commun des traitements nouveaux et des vaccins en participant aux efforts en ce sens de la communauté scientifique internationale.

Ajoutons que les techniques statistiques servant à mesurer l'étendue et les effets de l'épidémie devraient être coordonnées d'un pays à l'autre. 

Autant que nous puissions savoir, rien de tel n'est significativement envisagé à Bruxelles aujourd'hui.

15/03/2020
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
A LIRE AUSSI
Les articles de la même rubrique et sur les mêmes thèmes
Aucun
Les articles de la même rubrique
Les articles sur les mêmes thèmes
Aucun
Europe Solidaire