Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Recep Tayeep Erdogan a mis en échec le coronavirus

En effet, si l'on en croit la Radio-Télévision de Turquie (trt.net.tr), porteuse de la parole officielle, au 07/03 , la Turquie n'aurait encore enregistré aucun décès du au coronavirus.

Il semble même qu'elle n'ait observé aucun cas de maladie sur son territoire, sauf ceux éventuellement apportés par des touristes étrangers .

Par ailleurs, alors que l'on cherche avec difficulté dans le monde entier à mettre au point des »kits de diagnostic » fiables et susceptibles d'être produits en quantité suffisante, le ministère de la Santé turc dispose déjà de tels dispositifs. On lit en effet au 7/03 sur le site de trt.net.tr un article bien rassurant.

On y apprend que « La Turquie sert d'exemple au monde entier concernant la lutte contre le coronavirus. 26 pays dont l'Italie, la Chine, l'Iran, le Turkménistan, le Vietnam, la Corée du Sud, l'Angleterre et les Etats-Unis, ont demandé un partage d'informations et d'expérience au ministère turc de la Santé concernant la lutte menée avec succès contre le Covid-19. Par ailleurs, 7 pays ont exprimé leur souhait d'acheter « le kit de diagnostic » développé par le ministère de la Santé pour le coronavirus. »

Ceci peut s'expliquer pour une raison simple. Selon Greekcrisis.blog, le correspondant de la radio grecque 90.1 FM a indiqué “que le régime d'Erdogan a interdit toute allusion faite au coronavirus à travers les médias et même les réseaux sociaux qui sont étroitement surveillés. » Lorsqu'un courageux citoyen turc avait déclaré sur Facebook qu'il existait certains cas non déclarés, le ministre turc de la Santé lui avait répondu que ce serait désormais « la police qui irait s'occuper de son cas ».

Ceux qui craignent dans le monde entier le développement de l'épidémie pourraient donc demander d'urgence la nationalité turque. Lorsque Erdogan aura renvoyé dans le reste du monde les quelques réfugiés qui y demeurent encore, cela fera de la place. Mais on peut craindre que n'étant pas turcs de souche, ils ne bénéficient pas de la protection contre le virus que Erdogan, le nouveau sultan de l'Empire Ottoman, a réussi à mettre en place sur le territoire turc.

11/03/2020
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire