Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

EDF et les centrales solaires hybrides

Le Rapport 2019 de l'Agence internationale de l'énergie,  référencé ci-dessous, indiqueque les centrales solaires hybrides, dont de premiers exemplaires sont en cours d'installation dans le monde, augmenteront considérablement les capacités des centrales solaires.

Une centrale hybride est un type de centrale électrique entrant dans la catégorie des énergies renouvelables sur lesquelles un certain nombre de pays comptent pour remplacer progressivement les centales thermiques au charbon, au pétrole ou au gaz. Les centrales solaires hybrides ne sont pas des centrales électriques associant le charbon et le solaire, comme on le pense parfois. Elles associent la technologie du panneau solaire, éprouvée et largement diffusée à travers le monde, à celle de la concentration de chaleur, très efficace, mais moins bien maîtrisée.

On nomme centrale solaire thermodynamique à concentration de chaleur une centrale qui concentre les rayons du Soleil à l'aide de miroirs afin de chauffer un fluide caloporteur qui permet de produire de l'électricité. Un fluide caloporteur ou caloriporteur est un fluide (gaz ou liquide) qui par ses capacités à accumuler et conserver la chaleur permet de transporter cette chaleur d'un point à un autre. En combinant dans une même installation les technologies photovoltaïques et la concentration de chaleur, lune telle centrale peut disposer d'un rendement amélioré et d'une capacité de stockage qui lui permettra de produire de l'électricité jusqu'à cinq heures après le coucher du soleil .

On ne doit pas confondre ces centrales avec les actuelles centrales EPR, dont EDF peine à terminer un exemplaire à Flamanville.

EDF, trop souvent critiqué en France pour des raisons complexes dans lesquelles entre largement la peur du secteur des énergies fossiles devant un concurrent efficace, ou plus précisément sa filiale EDF Renouvelables, associée à Masdar -société d'énergies nouvelles de l'émirat d'Abou Dhabi- et à Green of Africa, producteur d'électricité marocain, est en train de réaliser la construction de la première phase de la centrale solaire hybride de Noor Midelt 1 au Maroc. Il s'agira selon EDF d'un mode d'hybridation qui constituera une première mondiale. Celle-ci devrait augmenter considérablement les capacités compétitives d'EDF dans le monde.

Référence

Agence internationale de l'énergie (AIE) Rapport 2019. Sommaire
https://izwe.fr/iea-rapport-annuel-de-lagence-internationale-de-lenergie-novembre-2019/

07/02/2020
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire