Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

La militarisation de l'Amérique

Obama ne déçoit plus seulement, il fait peur

Barack Obama a fait connaître le 1er décembre sa décision d'envoyer des renfors en Irak comme l'avait pressé de le faire le commandement militaire,  le général McChrystal soutenu par le Pentagone. Significativement, il a choisi l'Académie militaire de West Point pour ce faire, comme son prédécesseur. Les quelques conditions annoncées pour que ce nouveau « surge » ne soit pas considéré comme la suite directe de ce qu'avait fait sans succès précédemment G.W.Bush ne tromperont personne.

Il est illusoire de prétendre renforcer une armée afghane profondément corrompue et pénétrée par les insurgés. Il est illusoire de prétendre chasser ceux-ci des 4/5 du pays dont ils ont pris possession depuis quelques mois. Il est illusoire de vouloir tarir le trafic sur l'opium. Bref tout ce qu'annonce Obama pour tempérer les effets dévastateurs de sa décision sur sa propre majorité sont et seront illusoires. Ce n'est pas nous qui le disons mais des éditorialistes  américains réalistes, tel Bob Herbert du New York Times qui parle de « tragique erreur » à propos du choix que vient de prendre Obama, après des semaines de réflexion. Dana Milbank du Washington Post va plus loin en dénonçant la militarisation croissante de la vie politique américaine 1).

En Afghanistan et surtout au Pakistan, les contradictions de l'annonce de Barack Obama sont largement soulignées. A quoi bon envoyer des renforts si l'on annonce en même temps une date de départ déjà décidée? Les talibans n'auront qu'à se tenir à peu près tranquilles pendant 2 ans. Après quoi, ils reviendront en force. Aussi les officiels pakistanais convaincus que sans alliance avec les talibans afghans ils perdront toute influence future sur l'Afghanistan commencent déjà à préparer les futures répartitions de pouvoirs. "Est-il de l'intérêt du Pakistan de s'opposer aux talibans afghans aujourd'hui, quand on sait qu'ils seront au pouvoir dans 2 ou 3 ans? "  demande Ahmed Rashid, auteur du best-seller "Descent into chaos". L'ancien ambassadeur du Pakistan à Washington, Maleeha Lohdi, explique qu'il ne croit aucunement en la stratégie américaine  dite par lui de "bombs and bullets", dont rien de durable ne pourra résulter.

C'est peut-être ce qu'attendent ceux qui à Washington voudraient radicaliser le conflit, y compris avec le Pakistan, soupçonné d'être un prétendu allié non fiable, que certains rêvent (follement) de neutraliser. Tout cela ne peut que confirmer notre jugement, formulé ici même  dès l'élection présidentielle de Washington: ceux qui avec une naïveté incroyable avaient cru voir en Barack Obama l'ange rédempteur se trompaient complètement. Il n'y a pas d'homme providentiel, moins encore au sommet de l'Etat qu'ailleurs. Il n'y a que des mannequins (puppets) manipulés par les forces qui en profonde. r se disputent l'Etat. Barack Obama a pu largement démontrer ces derniers mois qu'il était et demeure la marionnette de Wall Street. Maintenant il démontre qu'il est aussi celle du Pentagone. Le « monster » comme l'on désigne souvent cette structure anthropotechnique, est en train de faire la preuve qu'il est toujours capable de désarçonner ceux qui veulent le dompter. Mais Obama le voulait-il vraiment. N'était-il pas dès le début également le polichinelle du lobby militaro-industriel, sans les subsides duquel il n'aurait pas été élu ? Comme la financiarisation de l'Amérique, sa militarisation est devenue une réalité  dont le reste du monde, Européens en tête, devrait tenir le plus grand compte.

1)    Voir WSWS http://www.wsws.org/articles/2009/dec2009/pers-d01.shtml
Voir aussi un article de Dedefensa http://www.dedefensa.org/article-course_dans_le_vide_01_12_2009.html
02/12/2009
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire