Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Les nouvelles armes robotiques russes

Ceux qui s'intéressent aux armements russes, craignant peut-être d'en être un jour la victime, pourront consulter cet article. Il va de soi que nous ne garantissons pas la véracité de ces informations.

Certains, aux Etats-Unis notamment, leur reprocheront de tenir de la guerre psychologique. Le Pentagone, assisté de la CIA, dont c'est en principe le métier de tout savoir sur les divers armements de par le monde, pourrait seul répondre .

Le 10 novembre 2019, le ministre russe de la défense a donné quelques informations sur la chaîne de télévision Zvezda . Il a présenté le système de robots militaires autonomes dit Kungas (sans référence à ce jour sur l'Internet) qui est en cours d'essai actuellement. Le système comporte 5 véhicules terrestres, un robot portable, un robot dit léger, un robot transportable de 12 kg, un robot de combat dit Nerekhta de 2 tonnes et une version robotisée du porteur blindé de personnel dit BTR-MDM Shell de 17 tonnes.

Ces robots peuvent emporter différents missiles, des mitrailleuses Kalashnikov, des lanceurs de grenades et des lance-flammes. Ils transportent aussi des réserves de munitions et d'équipements pesant jusqu'à une demi-tonne. Ils sont destinés à plusieurs objectifs, de la guerre électronique à l'évacuation des blessés.

Selon la télévision Zvezda, ils peuvent être contrôlés par un centre de contrôle unique, situé à moins de 3.000 mètres. Ultérieurement ils devraient pouvoir effectuer certaines tâches en autonomie complète, sans l'intervention d'un opérateur. Dans un premier temps, ils devraient compléter le robot de combat tracté ou à chenilles dit Uran-9 qui est déjà intervenu en Syrie dans des tâches de reconnaissance et de contre-terrorisme.

Ils ne sont pas destinés à se substituer aux troupes, mais ils pourront leur rendre un grand nombre de services augmentant leurs capacités de combat sur le champ de bataille, notamment en terrains variés. Des plate-formes mixtes, robotisées et non robotisées sont prévues à cet effet, susceptibles d'intervenir conjointement.

Image. Uran-9

Pour plus de détails sur ce sujet, voir https://southfront.org/russia-prepares-for-robot-wars/

 

 

29/11/2019
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
A LIRE AUSSI
Les articles de la même rubrique et sur les mêmes thèmes
Aucun
Les articles de la même rubrique
Les articles sur les mêmes thèmes
Aucun
Europe Solidaire