Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

De nouvelles armes russes révolutionnaires en cours de développement ? 

Le 8 août 2019 se produisit une mystérieuse explosion à Nyonoksa, près d'Arkhangelsk, au nord de la Russie, sur une plateforme maritime consacré à l'étude de nouvelles armes utilisant l'énergie atomique. Sept physiciens dont 5 de Rosatom furent tués dans l'accident.

Rosatom à l'époque n'avait donné que très peu d'informations à ce sujet. On a su seulement qu'ils étudiaient le moteur d'un nouveau missile à propulsion nucléaire. A cette fin ils envisageaient l'utilisation d'un isotope de l'uranium pour l'alimentation de ce moteur. Moscou s'était borné à indiquer qu'il résulterait de l'explosion une augmentation brève et limitée géographiquement de la radioactivité dans cette zone. Celle-ci ne fut pas observée en dehors de la région.

Le gouvernement et les médias américains, relayés par leurs homologues en Europe, en avaient déduit qu'il s'agissait d'un désastre voisin de celui de Chernobyl. Ils avaient accusé la Russie de mettre le monde en danger par des recherches secrètes mal maîtrisées. Donald Trump dans un tweet avait seulement indiqué que l'accident était relatif au développement du projet de missile hypersonique russe dit 9M730 Burevestnik (code Otan SSC-X-9 Skyfall) .

Comme finalement rien ne se produisit, l'accident ne fit plus l'actualité. Ceci n'a pas empêché les services de renseignements américains de continuer à rechercher toutes informations utiles sur ce projet, susceptible de fragiliser encore davantage les moyens militaires du Pentagone.

Cependant, fin octobre, Vladimir Poutine, en décorant à titre posthume de l'Ordre du Courage les victimes de l'explosion, en a dit un peu plus sur le sujet à la veuve de l'un de ceux-ci.  « Ils travaillaient sur les technologies les plus avancées, inégalées au monde, capables d'assurer la sécurité et la souveraineté de la Russie pendant les prochaines décennies. Ce sera la garantie de la paix future sur la planète ». Il a assuré que Moscou, malgré l'accident, continuerait à développer ce type d'arme.

Généralement, Vladimir Poutine ne s'exprime pas à la légère. Manifestement Moscou continue à mettre au point des armements sophistiqués, dont il ne semble pas à ce jour qu'ils seront partagés avec Pékin. Un missile à propulsion nucléaire, nécessairement hypersonique, pourrait être doté de têtes nucléaires à portée limitée. Les inquiétudes de Washington au sujet de ces armes en sortiront renforcées. Ceci dit, leur utilisation effective par la Russie risquerait, de proche en proche, d'entraîner une guerre mondiale. Vladimir Poutine prendra-t-il ce risque ?

Voir https://fr.wikipedia.org/wiki/Accident_de_Nyonoksa

 

 

25/11/2019
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
A LIRE AUSSI
Les articles de la même rubrique et sur les mêmes thèmes
Aucun
Les articles de la même rubrique
Les articles sur les mêmes thèmes
Aucun
Europe Solidaire