Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Rencontre Poutine-Zelensky prévue à Paris pour le 9 décembre 2019

Volodymyir Zelensky est le nouveau président- élu de l'Ukraine depuis les élections présidentielles de mai 2019, qu'il avait remporté face au chef de l'État sortant Petro Porochenko.

Les observateurs avaient d'abord pensé qu'il ne changerait pas la ligne politique du pays, très proche de celle des Etats-Unis, du fait notamment que l'Ukraine craindrait d'être réannexée par la Russie et que pour Washington, l'Ukraine constitue un atout considérable, lui permettant une présence active, diplomatique, économique et militaire, dans une partie du monde géographiquement éloignée.

Cependant, il apparaît aujourd'hui que Zelensky envisage, certes avec prudence, de rétablir des relations de bon voisinage avec Moscou. On soupçonne que ce changement radical serait du à l'influence de l'oligarque ukrainien Valeriyovych Kolomoysky  réputé « faiseur de rois ». Celui-ci joue un rôle essentiel dans l'économie ukrainienne, aujourd'hui incapable sans ses relations et son argent de sortir du sous-développement et de la corruption qui la caractérise. Or jusqu'à présent Kolomoysky, qui avait bâti sa fortune en travaillent dans la zone dollar avec l'appui politique de Washington. semble à nouveau intéressé par les opportunités d'investissement et de profit pouvant résulter de l'accord politique entre Moscou et Pékin.

Cependant , l'oligarque vient d'annoncer, dans un entretien avec le New-York Times, qu'il verrait bien se reconstituer des relations entre l'Ukraine et la Russie telles que celles existant auparavant dans le cadre du Pacte de Varsovie. L'une des raisons de ce revirement est que Kolomoysky considère que Washington s'était, selon un terme que vient d'utiliser Vladimir Poutine « tiré une balle dans le pied » en imposant à ses alliés qui ne se conformaient pas en tout points à la politique américaine des « sanctions » économiques et douanières. On lira à ce sujet un article de RT . En résistant efficacement aux sanctions et en musclant considérablement son économie, notamment dans le domaine des secteurs émergents, la Russie est devenu très attrayante pour les investisseurs étrangers.

Il faut féliciter la diplomatie française, sous l'impulsion d'Emmanuel Macron, d'avoir vu tout de suite l'intérêt pour la France de bonnes relations entre l'Ukraine de Zelensky et la Russie, considérées toutes deux, sinon comme des alliées au sens traditionnel, mais comme des partenaires politiques et économiques utiles. Aussi bien la prochaine rencontre entre Zelinsky et Poutine devrait se tenir le 9 décembre à Paris, sur l'invitation du président français.

Note 1. Sur Volodymyir Zelensky, on consultera, avec la prudence habituelle, un article de Wikipedia

Note 2 au 25/11. A ce jour il ne semble pas que Zelinsky veuille véritablement échapper aux pressions américaines et se rapprocher de Moscou. De nombreux éléments semble montrer qu'il est toujours désireux (ou contraint) d'obéir aux injonctions des Etats-Unis pour préparer une guerre contre la Russie. Nous reviendrons sur cet important sujet dans un très prochain article. 

21/11/2019
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire