Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

L'Otan prépare-t-elle une guerre contre la Chine ?

​​​​​​​Depuis 1949 l'Alliance Atlantique ou Otan réunit, sous l'autorité des Etats-Unis, les Etats européens et nord-américains désireux de faire front commun contre la menace que selon eux présentait l'Union soviétique.

Bien qu'à la chute de celle-ci, la Russie ne présente plus guère de menace, l'Otan peut conserver un sens en Europe. On peut, en revanche, se demander pourquoi l'Otan et son leader, les Etats-Unis, semblent aussi désireux d'élargir le cercle défensif bien au-delà de l'Atlantique nord, au sud de l'équateur et jusque dans le Pacifique, vers des Etats sur lesquels ne pèse aucune menace majeure d'agression russe. La raison en est que les Etats-Unis veulent obliger les Européens à considérer que la Chine est désormais, bien plus que la Russie, l'ennemie institutionnelle, si l'on peut oser ce terme, qu'il faut prendre en compte.

Dans une déclaration faite le 23 octobre 2019, lors d'une conférence de l'Otan à Bruxelles, le secrétaire général de l'Alliance, Jens Stoltenberg, a insisté sur la montée en puissance de la Chine, estimant qu'elle menait des programmes – armes hypersoniques, drones, ICBM, logiciels d'agression, susceptibles de remettre en question l'équilibre mondial des forces.

Autrement dit, cela signifie-t-il que l'Otan doive se préparer à répondre à une attaque chinoise ? Celle-ci est hautement improbable, vu que la Chine, sauf à utiliser l'arme atomique, n'a pas les moyens militaires d'attaquer aucun pays de l'Otan, ni en Amérique du Nord ni en Europe. Elle pourrait toujours utiliser une des armes nouvelles dont elle est en train de se doter, tel que des missiles hypersoniques, à l'exemple de la Russie. Mais ceci ne la conduirait à rien. Ses centres vitaux seraient immédiatement atomisés par l'US Air Force ou l'US Navy. De plus, la Chine est éloignée des pays de l'Otan de plus de 2.000 km à plus de 4.000 km, selon les points de référence. 

Enfin et surtout, il n'existe actuellement aucun conflit entre l'Union européenne et la Chine. Certes les tensions commerciales avec Pékin sont permanentes, notamment, concernant les Français et les Britanniques, une rivalité croissante en Afrique. De même les soupçons d'espionnage sont plus que fondés. Mais le scénario d'une agression armée chinoise vis-à-vis des Etats européens membres de l'Otan ou de l'Union Européenne relève de la propagande américaine.

Dès lors, il n'existe pas d'explication plausible aux déclarations de Jens Stoltenberg, sinon la volonté américaine d'impliquer les Européens dans les mesures décidées par la Maison Blanche contre Pékin, guerre commerciale et surtout préparation d'affrontements armés dans le Pacifique sud, voire en Méditerranée contre les petits escorteurs chinois que l'on a pu y observer.

Vu le poids diplomatique et économique que conservent les pays européens, il serait indispensable que Washington s'en fasse à l'avance des alliés concernant toute les mesures militaires qu'il prépare vraisemblablement contre la Chine.

Référence

Voir https://francais.rt.com/opinions/67462-otan-prete-a-depasser-son-cadre-geopolitique-initial-dans-le-seul-interet-americain

 

07/11/2019
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire