Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Qui est le successeur d'Al-Bagdhadi ?

Daesh est une organisation puissante et qu'il faudrait combattre plus efficacement que ne l'ont fait jusqu'à présent les Etats-Unis.

Abou Ibrahim al-Hachemi al-Qourachi a été désigné, ce jeudi 31/10, comme le nouveau chef de Daesh, après que l'organisation ait officiellement confirmé la mort de son précédent leader Abou Bakr al-Baghdadi. Mais qui est le nouveau chef de Daesh? A son sujet, on apprend ceci le 01/11 de BFM.TV, toujours bien informée

Ce que l'on sait sur Abou Ibrahim al-Hachemi al-Qourachi, le nouveau chef de Daesh
 31/10/2019 à 21h41

Daesh a confirmé, ce jeudi, la mort de son chef Abou Bakr al-Baghdadi, considéré comme responsable de multiples exactions et atrocités en Irak et en Syrie et d'attentats sanglants. Le nom de son successeur a également été dévoilé. Il s'agit d'Abou Ibrahim al-Hachemi al-Qourachi. Celui-ci n'avait que rarement été  mentionné parmi les potentiels successeurs de al-Baghdadi.

Le principal juge de Daesh

L'organisation a précisé que le "Majlis al-choura (l'assemblée consultative en arabe, NDLR)" avait prêté allégeance à Abou Ibrahim al-Hachemi al-Qourachi en tant que "commandeur des croyants" et nouveau "calife des musulmans".

"Nous ne savons pas grand-chose de lui, sauf qu'il est le principal juge de Daesh et qu'il dirige l'Autorité de la charia (loi islamique)", a indiqué Hicham al-Hachemi, un expert irakien de Daesh.

Son nom, "al-Qourachi", indique que, comme al-Baghdadi, le nouveau chef de Daesh est un descendant de la tribu des Qourachi, celle du prophète Mohammed, soit un pré-requis nécessaire pour devenir "calife".

L'utilisation de la particule "al-Qourachi" indique, selon un spécialiste interviewé par le New York Times, que Daesh se voit ainsi toujours comme un "califat" alors que le "califat" territorial de Daesh a été déclaré défait par les Américains en mars dernier dans son dernier réduit en Syrie.

D'autres prétendants avaient été avancés

Abou Bakr al-Baghdadi était originaire du village de Al Jallam, en Irak. Un détail important, note le New York Times dans sa nécrologie de l'ancien leader de Daesh, car Al Jallam est peuplé par des membres de la tribu al-Badri, dont la lignée remonte à la tribu des Qourachi, celle du prophète Mohammed. Des origines qui lui ont alors permis de devenir facilement "calife" de l'organisation.

Parmi les prétendants à sa succession, si Abou Ibrahim al-Hachemi al-Qourachi n'avait pas été mis en avant, d'autres avaient été pressentis, comme Abdallah Qirdash, un proche d'al-Baghdadi depuis plusieurs années, et Abou al-Hassan al-Mouhajir, bras droit de l'ancien chef de Daesh. Mais il a été révélé plus tard que ce dernier est également mort lors du raid américain.

Ceci confirme le point de vue, partagée par nous,  que Daech n'est pas le seul résultat des initiatives de quelques activistes, tels que Baghdadi. Il y a derrière elle une organisation puissante, convenablement financée et qui demeurera un ennemi redoutable. Reste à savoir pour quelles forces politique internationales elle travaille. Nous y reviendrons sans doute.

https://www.bfmtv.com/international/ce-que-l-on-sait-sur-abou-ibrahim-al-hachemi-al-qourachi-le-nouveau-chef-de-daesh-1797551.html

02/11/2019
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire