Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Qui sont les Houthis du Yémen ?

La guérilla houthie tire son nom du chef insurgé Badreddin al-Houthi tué en 2004.

Venus du Nord du Yémen, ces rebelles défendent, depuis les années 1980, les droits de la minorité zaïdite (42 % de la population), un rameau de l'islam chiite. Or, le Yémen, pays de 26 millions d'habitants et grand comme la France est à majorité sunnite. Le mouvement qui l représente es Houthi s'appelle Ansarullah (« Les partisans de Dieu »). Il est dirigé par Abdel Malek al-Houthi (40 ans), le frère du fondateur du mouvement.

Sous le nom de « rebelles Houtis » par lequel ils sont désigné dans les médias occidentaux, ils mettent en échec depuis plusieurs mois l'intervention militaire du prince saoudien Mohammed bin Salmane (MBS) qui avait décidé de les éliminer du Yémen pour y rétablir l'influence saoudienne, face notamment à celle de l'Iran. MBS, comme nul n'en ignore, est appuyé militairement et politiquement par les Etats-Unis. Ceux-ci, malgré quelques divergences d'intérêt liées au pétrole, comptent sur lui pour reconstituer l'influence américaine au Moyen-Orient, de plus en plus compromise par le poids que prennent l'Iran mais aussi la Russie dans une région d'une très grande importance stratégique. Pour plus de détails, voir Ouest-France du 17 septembre 2019

Le bombardement il y a quelques jours de la raffinerie saoudienne d'Abqaiq avait été revendiqué par les « rebelles hoouthis ». Beaucoup d'observateurs étaient restés sceptiques, compte tenu des moyens sophistiqués, missiles et drones, utilisés dans ce bombardement. Pour notre part, nous avons indiqué dans un article du 27 septembre que la responsabilité des Houthis était l'hypothèse la plus vraisemblable.

Aujourd'hui beaucoup d'informations montrent que les Houthis disposent de toutes sortes d'armements en faisant une puissance militaire presque équivalente à celle des Etats voisins. Ainsi les Houthis ont annoncé le 28 septembre la capture de milliers  de militaires saoudiens, dont des officiers, et la saisie des centaines de blindés lors d'une attaque d'envergure à la frontière avec la province saoudienne de Najran 1). Un porte-parole militaire des Houthis a déclaré sur la chaîne de télévision de la rébellion chiite, Al Masirah, que "trois brigades ennemies" étaient tombées lors de cette opération lancée il y a 72 heures avec l'appui de drones et batteries antiaériennes, notamment. Des milliers de soldats de la coalition arabo-saoudienne au Yémen auraient été capturés, parmi lesquels de nombreux officiers de l'armée saoudienne. L'information sera à vérifier.   Voir Ouest France du 29 septembre.

On trouve plus de détails sur l'armement des Houthis dans un article récent de Géoculture

Reste à savoir qui fournit toutes ces armes aux Houthis. L'hypothèse la plus vraisemblable est qu'ils les obtiennent de l'Iran. Ce pays a toujours disposé d'une industrie militaire considérable et d'armements lui ayant en 1980 permis de faire match nul avec l'Irak soutenue par les occidentaux et par l'Union soviétique lors de la guerre dite Iran-Irak . Depuis, du fait que l'Iran est devenue la tête de la coalition chiite contre l'Arabie saoudite et les Etats sunnites, coalition chiite appuyée par la Russie qui compte sur elle pour conforter sa présence au Moyen Orient, elle bénéficie d'une certaine aide technique fournie par Moscou.

En d'autres termes, c'est certainement l'Iran qui, malgré ses dénégations, arme et conseille les rebelles Houthis. Ceci ne peut que satisfaire Vladimir Poutine et inquiéter Donald Trump.

1) Image.
Yemeni Houthi rebels have released footage of what they say was a victorious offensive on the border with Saudi Najran province. It shows scores of captured military troops, including what seem to be Saudi officers, and hardware.

Pour en savoir plus
https://www.rt.com/news/469890-saudis-captured-houthi-offensive-video/?utm_source=Newsletter&utm_medium=Email&utm_campaign=Email

29/09/2019
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
A LIRE AUSSI
Les articles de la même rubrique et sur les mêmes thèmes
Aucun
Les articles de la même rubrique
Les articles sur les mêmes thèmes
Aucun
Europe Solidaire