Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

À la première personne par Alain Finkielkraut

Collection Blanche, Gallimard Parution : 19-09-2019; L'auteur présente ainsi son ouvrage:

«Réactionnaire, disent-ils.

Le moment m'a donc semblé venu de faire le point et de retracer mon parcours sans faux-fuyants ni complaisance. Il ne s'agit en aucune façon pour moi de rabattre la connaissance sur la confession et de défendre une vérité purement subjective. Je ne choisis pas, à l'heure des comptes, de me retrancher dans la forteresse imprenable de l'autobiographie. Je joue cartes sur table, je dis d'où je parle, mais je ne dis pas pour autant : "À chacun sa vision des choses." Le vrai que je cherche, encore et toujours, est le vrai du réel : son élucidation reste à mes yeux prioritaire. Cependant, comme l'a écrit Kierkegaard : "Penser est une chose, exister dans ce qu'on pense est autre chose." C'est cet "autre chose" que j'ai voulu mettre au clair en écrivant, une fois n'est pas coutume, à la première personne.»

Nous  en extrayons les points suivants

Etre réactionnaire :

"C'est une étiquette, un label d'infamie, pour me disqualifier au moment même où l'on me qualifie. Le retour du mot « réactionnaire » s'est fait en 2002 avec le livre de Daniel Lindenberg « Le rappel à l'ordre »". Alain Finkielkraut.

"Je revendique très fort le droit à la nostalgie, il est barbare de vouloir criminaliser ce sentiment aujourd'hui... Je suis partisan d'une écologie générale, sauver la terre mais pas seulement la terre, aussi la langue, la culture, le silence, la beauté du monde". 

Je n'ai pas de nostalgie particulière de 68. L'événement majeur de 68 pour moi ce n'est pas les barricades de mai c'est l'écrasement du printemps de Prague et la parution de « La plaisanterie » de Milan Kundera. Il n'en reste pas moins qu'il y avait quelque chose de beau dans ces événements : il n'y avait plus de voiture, car plus d'essence et chacun pouvait parler avec n'importe qui.

Nous méprisions les anciens, les vieux et la vieille culture, c'était clair, c'était l'un des mots d'ordre les plus effrayants de 68 et peut-être que l'homme que je suis aujourd'hui, aurait été malmené en 68. 

La « police de la pensée » :

"J'ai des désaccords avec Zemmour... Sa nostalgie de la femme au foyer n'est pas du tout la mienne. Et j'ai une divergence plus grave autour de Pétain. Dans « Le destin français », Zemmour se livre à une réhabilitation partielle de Pétain qui m'a désolé et m'a ulcéré... Il dit que Pétain a plus protégé les Français et même les Juifs que ne l'aurait fait une occupation directement allemande. Voilà sa thèse. Je la juge erronée, je suis blessé même par ce qu'il écrit... mais je n'aime pas que l'on parle de délinquance de la pensée". Je ne veux pas d'une police de la pensée en France. 

Sur son itinéraire intellectuel :

"J'ai commencé à penser par moi-même tardivement, notamment à l'aide des penseurs d'Europe centrale, et le plus grand d'entre eux pour moi est Milan Kundera. Ce que Kundera m'a fait découvrir, c'est l'existence d'une identité européenne. Je ne suis donc pas simplement un universaliste, je défends aussi la particularité française." 

Notes

1) Alain Finkielkraut
Alain Finkielkraut  né le 30 juin 1949 à Paris, est un philosophe, écrivain, essayiste et animateur de radio français.
Nous avons toujours regretté qu'Alain Finkielkraut ne fasse aucun cas de l'évolution mondiale des sciences et des technologies, en particulier de la numérisation des sociétés. Dans la mesure où il veut avoir un regard géopolitique, il perd ainsi l'occasion d'observer la façon dont les Etats-Unis se sont saisis de la numérisation, dont ils avaient longtemps été les pionniers, pour tenter de dominer le monde au détriment de toute pensée non conforme à leurs intérêts immédiats – notamment la sienne.

2) Répliques https://www.franceculture.fr/emissions/repliques
Répliques est une émission de radio diffusée depuis 1985 sur France Culture, créée et produite par Alain Finkielkraut et actuellement réalisée par Didier Lagarde avec la collaboration d'Anne-Catherine Lochard. Horairesamedi de 9h07 à 10h00. Création 1985. 

 


 

20/09/2019
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire