Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Coup de mistral à St. Petersbourg

L'affaire de la vente à la Russie d'un (de plusieurs) porte-hélicoptères français classe Mistral s'agrémente, selon des sources russes, d'une croisière du Mistral lui-même à Saint-Petersbourg ce mois-ci, et de déclarations du vice-chef d'état-major de la marine russe selon lequel l'intention de la marine russe est bien d'acheter une unité et de lancer la construction de quatre autres de la même classe sous licence.

Cet article est la républication d'un article de Philippe Grasset sur le site Dedefensa
http://www.dedefensa.org/article-coup_de_mistral_a_saint-petersbourg_03_11_2009.html


On sait que nous considérons cette affaire dans une perspective stratégique du plus grand intérêt, et chaque nouvelle dans le sens de son évolution doit être suivie avec le même intérêt.

Novosti annonçait la nouvelle le 31 octobre 2009, précisant que la visite du Mistral à Saint-Petersbourg doit permettre aux marins russes de prendre contact avec le système et avec ses capacités.

" Le commandement de la Marine de guerre russe juge nécessaire d'acquérir en France un porte-hélicoptère de type Mistral, ainsi qu'une licence pour en construire quatre autres ", a annoncé samedi à RIA Novosti l'adjoint au chef d'Etat-major principal des forces navales russes le vice-amiral Oleg Bourtsev. “Nous envisageons d'acheter en France un navire de type Mistral et de construire sous licence et avec l'appui technique des Français, quatre porte-hélicoptères de ce type”, a indiqué le vice-amiral Bourtsev].»

UPI (Spacewar.com), du 2 novembre 2009, reprend la nouvelle, en l'accompagnant de commentaires, ou dans tous les cas de questions, concernant les réactions à l'OTAN de cette possible transaction qui commence à prendre une forme de plus en plus précise. Il paraît que “les experts” s'inquiètent et s'interrogent, comme font souvent les experts. La même dépêche indique qu'il n'est pas encore assuré que l'OTAN ait été officiellement avisée par la France de cette vente possible/probable. Il est par contre assuré que l'OTAN a lu ce qu'il faut à ce propos, sinon dans dedefensa.org, au moins dans le Times de Londres, parce qu'on y a de saines lectures. Donc, l'OTAN est au courant de la terrible vérité et des tourments que cela lui cause à elle-même.

«If concluded, the deal will mark the most important transfer of military equipment to Russia by a NATO member. Experts fear the sale could spark controversy with France's NATO partners and Russia's neighbors, given the conflict between Russia and Georgia last year, which underscored Moscow's lack of amphibious capability and tensions between Russia and the Ukraine.»
03/11/2009
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire