Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

La réalité est-elle une illusion ?

Dans son dernier ouvrage, The Case Against Reality: Why Evolution Hid the Truth from Our Eyes  le spécialiste des questions de cognition (ou connaissance) Donald Hoffman s'élève contre la prétention qu'ont les scientifiques à penser que nos sens nous révèlent une réalité objective. Et si cela n'était pas le cas, à quoi serviraient-ils ?

Il répond que si tout ce que révèle nos sens nous est utile pour encourager des actions utiles à notre survie, ce n'est pas une raison pour prendre leurs observations au pied de la lettre, en pensant que même si elles ne peuvent prétendre faire apparaître un réel dans sa totalité (on pourra dire aussi un réel en soi), elles y conduisent. Les objets que nous voyons chaque jour ne sont que des balises posées inconsciemment par nous pour nous aider à naviguer utilement dans notre réalité quotidienne. 

Ce livre énumère les conséquences de cette hypothèse, si elle était fondée. Elles nous obligeraient à remettre en cause toutes nos conceptions et théories concernant la réalité, y compris les plus fondamentales comme celles relative à l'existence d'un espace-temps tel que proposé posée par Einstein au début du 20e siècle. L'auteur explore d'autres hypothèses, dont celle que nous vivrions dans une simulation, ou celle de la physique quantique selon laquelle il n'y aurait ni temps ni espace au sein d'un monde quantique dans lequel nous vivons et travaillons.

Ceci le conduit à étudier plus en profondeur ce que nous nommons notre conscience et ses enseignements. Quelle réalité serait ainsi celle dans laquelle vivent des organismes réputés inconscients, telle que les végétaux ou plus simplement les micro-organismes ?

Pour notre part, il nous semble que Donald Hoffman redécouvre des notions que depuis des siècles ont explorées les philosophies et les religions. Aujourd'hui d'ailleurs aucun scientifique un tant soit peu responsable n'affirme que ce qu'il étudie et découvre relève d'une réalité objective ou réalité en soi. Ils parlent généralement, pour reprendre le terme de Sartre, d'une « réalité pour soi », appelée à évoluer à la suite du "progrès" des instruments scientifiques 


 

13/08/2019
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire