Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Le prétendu suicide de Jeffrey Epstein (voir les modifications récentes)

Au 11 août 2019, après que le "suicide" de Jeffrey Epstein ait dans un premier temps rencontré peu d'échos dans les milieux politiques, tant aux Etats-Unis qu'ailleurs, il semble maintenant faire l'objet de nombreux commentaires.

La version officielle dite du suicide par pendaison de Epstein dans une prison réputée de haute sécurité paraît de plus en plus contestable.

Certes, les spécialistes savent que celui qui veut vraiment se suicider trouve toujours un moyen de le faire malgré les mesures prises pour l'en empêcher. Mais en ce cas, il n'est pas possible de ne pas penser à un assassinat. Celui-ci aurait été organisé sur commande afin d'éviter que dans un second procès, Epstein en dise beaucoup plus que dans le précédent.

Il aurait certainement donné la liste des personnalités, notamment au niveau de l'Etat fédéral, qui avaient bénéficié des faveurs des jeunes femmes que Epstein tenait à sa disposition. Il s'en était servi, comme il apparaît maintenant, pour obtenir de nombreux avantages, à la limite de l'illégalité, pour compromettre ceux dont il attendait des services.

Plus généralement, l'énumération de ceux qui le fréquentaient et tenaient à son amitié aurait été à elle seule dévastatrice au yeux d'une opinion suffisamment naïve pour n'avoir jamais voulu voir les relations de tous temps existant entre le sexe, l'argent et le pouvoir.

Certes la chose était bien connue, notamment de tous les historiens et sociologues politiques. Mais il était encore osé de dire ce qui se passait au vu de tous dans les cours impériales des siècles passés pouvait encore se produire à Washington, et même au sein de l'Union européenne, tant à Bruxelles que dans les Etats-membres.

Il n'est pas excessif de dire que les futurs aveux d'Epstein auraient fait l'effet d'un tremblement de terre. Il aurait été difficile de les banaliser, vu le renom que s'était donné le personnage. Il fallait donc qu'il se taise. Sa mort s'imposait.

L'assassinat des individus en sachant trop et susceptibles d'en informer la police est chose courante dans les milieux du crime. Mais bien peu de citoyens imaginaient que les mêmes pratiques puissent si besoin se pratiquer au plus haut niveau des Etats. D'où la nécessité d'évoquer une mort par suicide.

Pour notre part, et sans évidemment aucune preuve, nous avions dès le début évoqué un assassinat plutôt qu'un suicide. L'hypothèse de l'assassinat est de plus en plus évoquée, sinon par les médias officiels, du moins au sein de la presse sur Internet dite alternative.

Il y a lieu de penser qu'une actualité chassant l'autre l'événement sera vite oublié. Cependant il sera difficile dorénavant de ne pas associer son nom au nom des personnalités qu'il avait fréquentées ou qui avaient bénéficié de ses services.

Voir https://www.lemonde.fr/international/article/2019/08/11/le-suicide-apparent-de-jeffrey-epstein-declenche-un-scandale-national-aux-etats-unis_5498457_3210.html

Voir aussi précédemment 

https://www.liberation.fr/planete/2019/08/10/la-mort-de-jeffrey-epstein-evite-un-proces-embarrassant-pour-de-nombreuses-personnalites_1744740 .

Note au 14/08

L'"affaire Epstein" est bien une affaire d'Etat. La plupart des médias américains en conviennent aujourd'hui. Mais aujourd'hui encore, aucun n'envisage sérieusement qu'il aurait été suicidé, autrement dit assassiné. 

Voir WSWS https://www.wsws.org/en/articles/2019/08/13/pers-a13.html

Note au 15/08

Curieusement ce soir, les médias dont le Washington Post, admettent que la thèse du suicide n'est plus envisageable, au vu des premiers résultats de l'autopsie. Mais aucun ne va jusqu'à parler de meurtre, meurtre qui ne pourrait être imputable qu'aux "autorités".

Voir De Defensa https://www.dedefensa.org/article/complotiste-wapo-la-preuve-par-epstein-1

Note au 17/08

Epstein. Suicide ou assassinat indirect ?

Selon 20minutes de ce jour, l'autopsie confirmerait une mort par pendaison, qui serait imputable à un suicide. Mais nul ne montre comment les gardiens censés surveiller étroitement Epstein l'ont laissé faire. Ils auraient été négligents et suspendus. Ceci n'élimine pas aux yeux des prétendus « complotistes » dont nous sommes l'hypothèse selon laquelle il aurait été indirectement assassiné.

https://www.20minutes.fr/monde/2584387-20190816-affaire-epstein-autopsie-confirme-suicide-pendaison

Note au 18/08

Voir cet excellent article de De Defensa

https://www.dedefensa.org/article/un-suicide-a-29

11/08/2019
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
A LIRE AUSSI
Les articles de la même rubrique et sur les mêmes thèmes
Aucun
Les articles de la même rubrique
Les articles sur les mêmes thèmes
Aucun
Europe Solidaire