Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Sur la guerre commerciale actuelle entre les Etats-Unis et la Chine.

Dans l'économie politique classique, l'on considère que le cours des monnaies les unes par rapport aux autres résulte de la simple loi des marchés financiers et monétaires.

Une monnaie très demandée voit son cours s'élever, au contraire d'une monnaie peu appréciée. Cependant, il a depuis longtemps été constaté qu'un pays bénéficiant d'une monnaie au cours élevé n'y trouve pas que des avantages. Certes la vente de ses produits sur le marché international lui apporte davantage de bénéfices. Mais à l'opposé, ses produits à l'exportation trouvent moins de clients, car ceux-ci ne sont pas nécessairement capables de disposer de quantités suffisantes de cette monnaie. 

C'est pourquoi beaucoup de pays sont tentés de manipuler le cours de leurs monnaies sur le marché financier internationale. Ceci en principe ne leur est pas facile, du fait que ce cours résulte de la loi du marché. Mais la méthode consistant pour un pays à demander à son institut d'émission d'éditer plus ou moins de la monnaie nationale peut avoir un effet favorable, tout au moins s'il s'agit de contribuer à la dévaluation de cette monnaie par rapport aux monnaies concurrentes. Ainsi les produits de son système productif trouvent à l'exportation davantage d'acheteurs dotés de ressources dans cette monnaie.

Ceci en terme monétaire n'est pas nécessairement un bénéfice. On peut le considérer en effet comme un appauvrissement. Mais en termes géopolitiques, il peut d'agir d'un avantage stratégique sur les pays à monnaie forte. Ainsi le système productif de ce pays travaille davantage, achète ou produit davantage, au contraire des systèmes productifs provenant d'économies à monnaie forte. Il dispose ainsi dans le monde d'un poids politique supérieur.

Les pays ayant adopté le contrôle des changes et dont la banque centrale émet sur décision gouvernementale autant de monnaie nationale que jugé nécessaire n'ont pas ces limitations. Ils peuvent également retirer autant de monnaie nationale en circulation qu'ils le jugent utile. C'était le cas de la Russie soviétique. Ce n'est plus le cas aujourd'hui. Mais c'est encore partiellement le cas de la Chine.

Aujourd'hui, dans le cadre de la guerre dite des tarifs qui l'opposent aux Etats-Unis, la Chine cherche à exporter en Amérique autant de biens et services à relativement bon marché qu'elle peut produire. D'où sa volonté de manipuler à la baisse le cours du yuan, en le laissant sciemment se dévaluer. Ceci inquiète de plus en plus les entreprises américaines qui se voient perdre des clients.

On voit mal ce que pourra être la réponse américaine, dans la mesure où le Pentagone n'a pas les moyens d'intervenir efficacement sur le marché des changes. Empêcher l'entrée sur le territoire américain de produits chinois, à supposer qu'il le puisse, provoquerait une révolte de toutes les entreprises américaines travaillant en symbiose avec la Chine, sans mentionner celle des consommateurs américains.

Pour en savoir plus

Plus généralement on lira sur le sujet de la guerre commerciale américano-chinoise un article très documenté de Dominique Delawarde en date du 3 août.

https://reseauinternational.net/point-de-situation-au-3-aout-2019-sur-la-guerre-commerciale-usa-chine/

Pour autres références, voir Le Monde

https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/08/06/la-chute-du-yuan-secoue-les-marches-financiers_5496875_3234.html

Voir aussi https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/08/06/pekin-et-washington-entrent-en-guerre-monetaire_5497041_3234.html La guerre des monnaies, riposte de la Chine à Trump. En laissant sciemment le yuan se dévaluer face au dollar, Pékin lance un nouvel acte du conflit commercial avec les Etats-Unis.

Mise à jour au 08/08

Les européens comment à réaliser qu'en cas de guerre des tarifs, ils seraient les premiers atteints. La Banque Centrale européenne n'a pas les ressources nécessaires pour dévaluer en conséquence le taux de l'euro
Voir https://francais.rt.com/economie/64880-yuan-chute-face-dollar-entraine-bourses-americaines

 

 

 

 

07/08/2019
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
A LIRE AUSSI
Les articles de la même rubrique et sur les mêmes thèmes
Aucun
Les articles de la même rubrique
Les articles sur les mêmes thèmes
Aucun
Europe Solidaire