Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

China's National Defense in the New Era

Le Livre Blanc que vient de diffuser Pékin sous ce titre ambitionne de faire connaître à tous quels sont les objectifs stratégiques de défense de la Chine d'ici 2049.

On en trouve le texte intégral en anglais sur le site gouvernemental Xinhuanet

Nous le résumerons pas ici 1). Disons seulement qu'il affirme la volonté de la Chine de s'affirmer comme une puissance mondiale en termes politiques et militaires, alors qu'elle est en passe de devenir la seconde sinon la première puissance économique mondiale. Le texte ne l'indique évidemment pas, mais pour Pékin parler de puissance militaire signifie que la Chine refuse désormais d'être considérée par l'Occident, et en premier lieu récemment encore par l'Amérique, comme une quasi-colonie juste bonne à fournir du thé, de la soie et des mercenaires militaires.

Le Livre Blanc précise les domaines où la Chine veut affecter ses forces armées et les objectifs qu'elle leur assigne. Ces objectifs, affirme le texte, seront uniquement défensifs. On imagine mal en effet que la Chine puisse décider unilatéralement d'offensives militaires ni contre l'Occident en général, ni contre l'Amérique en particulier. D'une part elle n'en aurait aucunement les moyens militaires, d'autre part son allié la Russie ne le permettrait pas.

A l'inverse, comme les Etats-Unis disposent d'un budget militaire supérieur à dix fois les dépenses de défense cumulées des autres puissances, la Chine est obligée de comprendre que l'essentiel de ces dépenses d'armement est dirigé contre elle, plus encore que contre la Russie. Les Etats-Unis persistent encore à dominer unilatéralement le monde, comme ils l'avaient fait depuis des siècles, non seulement dans l'Atlantique Nord mais en Asie et plus particulièrement en Mer Jaune et en Mer de Chine Méridionale qui bordent les côtes maritimes de la Chine.

Or la Chine estime dorénavant que ces eaux intéressent directement sa souveraineté, au même titre que celles de l'Atlantique Nord et du Pacifique oriental intéressent la souveraineté américaine Depuis quelques années, en mer de Chine Méridionale, le Pentagone rassemble des moyens navals et aériens, en alliance avec quelques alliés dont le Japon, pour contrer la présence de la Chine dans cette région. Pour celle-ci, l'archipel des îles dites îIes de la Mer de Chine Méridionale et les îles Senkaku font partie de son territoire national. Elle a entrepris d'y construire des bases aériennes et navales susceptibles de la protéger d'agressions militaires américaines en provenant. Mais elle affirme que ces bases auront uniquement un rôle défensif.

On notera que le premier chapitre, intitulé « contribuer à la sécurité internationale » signifie implicitement que la Chine refusera dorénavant, avec les moyens dont elle dispose, la volonté américaine toujours réaffirmée de s'imposer unilatéralement dans le reste du monde. Ce terme d'unilatéral s'oppose à celui de multilatéral. Le monde multilatéral ou multipolaire à la survenue duquel la Chine déclare s'attacher ne sera pas un monde monolatéral ou monopolaire dont les Etats-Unis seraient le centre exclusif. On remarque dès maintenant que la plupart des Etats du monde voulant jouer un rôle international un peu significatif se rallient à cet objectif de monde multipolaire, dont ils ambitionnent d'être l'un des pôles, parmi de nombreux autres.

Ceci devrait convenir à la France dont les efforts de défense visent à lui permettre de continuer à jouer un rôle significatif dans un tel monde multipolaire. Par contre, elle a fait clairement savoir à Pékin qu'elle s'opposerait à la Chine, en utilisant les moyens dont elle dispose, si celle-ci devenant prochainement la première puissance économique mondiale, prétendait construire autour d'elle un monde monopolaire au service exclusif de ses intérêts.

Référence

1) Voir Livre Blanc. Chapitres

I. International Security Situation
II. China's Defensive National Defense Policy in the New Era
III. Fulfilling the Missions and Tasks of China's Armed Forces in the New Era
IV. Reform in China's National Defense and Armed Forces
V. Reasonable and Appropriate Defense Expenditure
VI. Actively Contributing to Building a Community with a Shared Future for Mankind

Notes

* On lira à ce sujet un article très favorable de Pepe Escobar. On pourra lui reprocher un certain manque d'objectivité, sans s'en étonner vu l'engagement politique de son auteur. Mais dans l'ensemble, son analyse paraît fondée.

* Sur le J-20 comparé au  F-35, on lira cet article intéressant de asiatimes en date du 30 juillet
 
https://www.asiatimes.com/2019/07/article/stealth-wars-chinas-j-20-vs-usafs-f-35/

Image. L'avion de combat chinois furtif Chengdu J-20
 

29/07/2019
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire