Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Iran : des services de cyber-guerre très performants

Nous lisons sur le site iranien parstoday le passage suivant, qu'il convient de méditer (voir référence in fine)

" Une semaine jour pour jour après la destruction par la DCA iranienne d'un MQ-4C américain dans le ciel du Sud iranien, le commandant Mohammad Ali Khodabakhsh, spécialiste de la DCA au sein du CGRI, a révélé... sur la chaîne 1 de la télévision iranienne, de nouveaux détails sur le drone espion US et les circonstances dans lesquels l'appareil américain a été abattu "

La suite de l'article, que les services américains liront sans doute attentivement, montre que leurs homologues (et adversaires iraniens ? ) du GRII, le service central de renseignement iranien, disposent d'une quantité considérable d'informations sur les matériels militaires  américains engagés dans le conflit au Moyen-Orient, comme sur leurs conditions d'emploi.

Sur un point particulier mais d'une grande importance dans l'affaire du MQ-4C, ils savaient que le P-8 américain de l'US Navy escortant le drone avait à son bord 38 militaires américains, au lieu de l'équipage habituel de 6 à 8. Ce serait pour cette raison que les Iraniens ne l'ont pas abattu également. Ils ont sans doute pensé que ce serait un casus belli, guerre qu'ils n'étaient pas habilités à déclencher à leur niveau. Curieusement d'ailleurs Donald Trump en a remercié l'Iran, montrant à cette occasion qu'il est en général  peu averti des conditions dans lesquelles l'armée américaine mène sa guerre au Moyen-Orient.

On se demandera nécessairement comment les services de cyber-guerre iraniens ont pu se doter de moyens techniques aussi performants, sinon plus, que ceux des Etats-Unis. Ceux-ci sont réputés, souvent à juste titre, comme surpassant en ce domaine toutes les grandes puissances. On dira que ces moyens ont été fournis à l'Iran par la Russie ou la Chine, ses alliées

Mais pourquoi ne pas penser que l'Iran, à l'égal de la Perse il y a plusieurs  siècles, est dotée d'intelligences individuelles ou collectives trop souvent sous-estimées, voire niées par les Occidentaux. Ceux-ci, notamment à Washington,  commencent sans doute à s'en apercevoir et reculent devant la perspective d'une guerre avec l'Iran, malgré la supériorité écrasante de leurs budgets militaires.  

En Europe par contre, notamment en Allemagne et en France, les gouvernements le savent et se décideront il faut l'espérer à rétablir  des échanges diplomatiques et économiques normaux avec les Iraniens, bravant les « sanctions » américaines. Ils savent sans doute que s'ils rompaient les ponts avec Téhéran, comme les Etats-Unis continuent à l'exiger, il ne faudra que quelques mois à l'Iran pour se doter d'armes nucléaires aussi efficaces que celles dont disposent la France et la Grande Bretagne. En ce cas, à la grâce de Dieu, Inch Allah.

Référence

http://parstoday.com/fr/news/iran-i79646-le_cgri_saura_t_il_abattre_le_f_35

 

28/06/2019
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
A LIRE AUSSI
Les articles de la même rubrique et sur les mêmes thèmes
Aucun
Les articles de la même rubrique
Les articles sur les mêmes thèmes
Aucun
Europe Solidaire