Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

République bananière, disent-ils

Selon Le Figaro du 12/10 : les médias étrangers (sont) indignés par l'affaire Jean Sarkozy. Nous sommes nous-mêmes indignés. Mais comme le Figaro est une bien plus grande plume que la nôtre, bornons nous (pour une fois), à un simple copié-collé.

Népotisme. En anglais, en italien, en espagnol, en chinois, le terme revient systématiquement dans les nombreux articles que la presse étrangère consacre à la possible nomination de Jean Sarkozy, 23 ans, à la tête de l'Etablissement public d'aménagement de la Défense (Epad).
 
Jamais en reste pour chroniquer les frasques de Nicolas Sarkozy, la presse anglaise tire à boulets rouge sur cette affaire. « La dynastie Sarkozy s'est une fois de plus embourbée dans une histoire de népotisme », expliquait ainsi le Guardian vendredi.
 
Pour le Times de Londres, Nicolas Sarkozy a provoqué « l'embarras de ses alliés politiques » et cite des critiques anonymes au sein de l'UMP, qui trouveraient que les choses vont, cette fois « trop loin ». Le quotidien rappelle l'ascension « météorique » de Jean Sarkozy, qui « a été grandement aidé par l'influence de son père ».
 
Sur son blog, le correspondant du journal en France, Charles Bremner, est plus féroce. « Le terme de République bananière a été utilisé par un couple d'amis », raconte-t-il, parlant d'un « stupéfiant acte de népotisme ». « Sarko junior, qui passe sa licence de droit, a été élu l'an dernier au Conseil général de ce département [les Hauts-de-Seine, NDLR] à la réputation scabreuse. On lui a aussitôt confié la direction de l'Union pour un mouvement populaire de papa », rappelle le journaliste.
 
« La notion de dynastie se porte bien », note un journal indien

En Italie, le Corriere della Sera fait figurer le sujet dans sa « une » et rappelle que la Défense est « le plus grand centre d'affaires d'Europe », au « potentiel stratégique énorme » et que sa direction est « tout sauf triviale ». Le journal s'amuse de la « continuité dynastique » des Hauts-de-Seine et de l'irruption de « Sarkozy II, le Jeune ».
 
En Espagne, où l'agence EFE a consacré une dépêche à l'histoire, plusieurs médias évoquent l'affaire, qui amuse également le quotidien conservateur américain New-York Post .
 
L'affaire rebondit jusqu'en Inde, où l'Express India note que Nicolas Sarkozy a « été critiqué » pour « gérer en famille » ses affaires. Le site DNA y consacre même un édito sur les dynasties politiques, notant que cette notion familière à l'Inde « se porte bien dans le monde et devient commune même dans les soi-disant méritocratiques démocraties occidentales ». On parle de Jean Sarkozy jusqu'en Australie, où The Australian reprend un article du Times de Londres.

 
Le Figaro, pour faire bonne mesure, ajoute une vidéo sur ce sujet présentée par la Télévision Nationale chinoise
13/10/2009
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire