Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Un semaine de travail réduite à 8h.

C'est ce que préconise pour les pays de l'OCDE la société d'étude britannique Autonomy , dont ou pourra consulter le rapport référencé ci-dessous.

L'objectif serait de lutter contre le réchauffement climatique en limitant la production des gaz à effet de serre. Au delà il s'agirait d'adopter des comportements moins centrés sur un développement constant de la consommation, et davantage sur des valeurs intellectuelles et culturelles. Pour cela, il faudrait changer radicalement la manière, non pas seulement de consommer, mais de concevoir le mode de vie.

Dans leurs recommandations, les chercheurs précisent qu'il ne s'agit que d'une moyenne, à ajuster selon l'activité économique et donc sur les émissions de gaz émises par chaque pays. En Allemagne par exemple, ils préconisent une semaine de travail de 6 heures, contre 12 heures en Suède et 9 heures en Grande-Bretagne.

Le rapport ne concerne comme indiqué que les pays de l'OCDE. Ceci lui enlève une partie de sa portée. L'augmentation mondiale de la population dans les autres parties du monde, population qui devrait atteindre 10 milliards en fin de siècle, se traduira nécessairement par un accroissement irréversible de la consommation et de la production. Pour les pays correspondants, tels l'Inde et la Chine notamment, il sera impossible de limiter la consommation globale et la production de gaz et autres pollutions en résultant, malgré les efforts qu'ils pourraient faire en ce sens.

On ajoutera que raccourcir drastiquement la semaine de travail imposerait inévitablement, sauf à accepter un retour au Moyen-Age, un appel aux technologies numériques d'une façon infiniment supérieure à ce qui est le cas actuellement, tant dans les pays de l'OCDE qu'aux Etats-Unis. Ceci nécessiterait des investissements considérables, que ces pays ne pourraient supporter, même en réduisant leur consommation dans le cadre de la semaine de travail réduite envisagée.

Comment enfin convaincre une majorité de la population de réduire son temps de travail dans les sociétés dont tous les organes d'influence et notamment les médias sont contrôlés par des intérêts industriels et financiers qui ne vivent que par l'augmentation de la consommation et l'épuisement des ressources mondiales en résultant.

Ces questions fondamentales sont à peine évoquées dans le rapport d'Autonomy. Il est vrai que pour pouvoir le faire utilement, il faudrait des dizaines d'autres rapports. 

Référence

http://autonomy.work/portfolio/the-shorter-working-week-a-report-from-autonomy-in-collaboration-with-members-of-the-4-day-week-campaign/

28/05/2019
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
A LIRE AUSSI
Les articles de la même rubrique et sur les mêmes thèmes
Aucun
Les articles de la même rubrique
Les articles sur les mêmes thèmes
Aucun
Europe Solidaire