Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Les femmes russes sont les plus libérées du monde

L'on savait, notamment en France où les mouvements féministes ont une certains influence depuis les années 1920, que la révolution russe puis le régime soviétique qui en a pris la suite, ont toujours mis en priorité ce que l'on nomme la libération des femmes.

Mais l'opinion pense généralement que ce n'est plus le cas aujourd'hui, y compris dans la Russie de Vladimir Poutine. Les hommes sont réputés y avoir repris leur prédominance sur les femmes.

Concernant la Russie dit soviétique, les bolcheviks dès leur accession au pouvoir ont décrété l'égalité des sexes. dite aussi aujourd'hui sur le mode américain, l'égalité des genres. Les femmes ont pu accéder à tous les métiers, y compris ceux liés à l'industrie, à la médecine et à l'armée. On a dit que ce sont les femmes qui ont permis à la Russie de gagner la seconde guerre mondiale, au même titre que les Etats-Unis. Dans les années 1960 la première femme cosmonaute a été russe.

Aujourd'hui, l'on sait moins que le droit à l'avortement comme au contrôle des naissances sont très libéraaux. Certes beaucoup de femmes russes, notamment dans les provinces, continuent à préférer se marier et avoir des enfants que tenter de brillantes carrières, mais il s'agit d'un trait hérité du passé et que l'on retrouve partout dans les pays occidentaux. Par ailleurs, en Russie comme dans tous ces pays, accéder aux postes dirigeants reste difficile, vu la concurrence des hommes.

Les femmes russes sont au nombre de 70 millions. Il y a donc une grande diversité parmi elles. Un petit nombre d'entre elles sont musulmanes et n'hésitent à porter le voile. Mais elles restent l'exception.

On notera que la liberté de la femme n'entraîne pas une condamnation systématique des initiatives de séduction masculines à leur égard, comme dans le cadre du mouvement Me Too. Celles-ci sont considérées comme légitimes. Il suffit que les femmes qui s'y refusent puissent le faire en toute liberté. C'est un peu ce qui se passait jusqu'à présent en France.

Ref.  George Callaghan

 

 

26/05/2019
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire