Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Une hypothétique nouvelle limitation des armements nucléaires

Nous apprenons par un article de l'irremplaçable MK Bhadrakumar sur son site Indian Punchline (référencé ci-dessous) que Donald Trump a eu le 3 mai un entretien téléphonique d'une heure avec Vladimir Poutine. C'est en soi une bonne nouvelle. Quand l'on se parle, en général, on ne se fait pas la guerre.

Selon un compte-rendu publié par le Kremlin, qu'il faut lire aussi, les sujets essentiels de cet échange ont été la Corée du Nord, l'Ukraine et le Venezuela. Mais selon rt.com le porte-parole du Kremlin a également rapporté que les présidents avaient discuté de la possibilité d'un nouveau traité sur les armes nucléaires entre la Russie et les Etats-Unis. Celui-ci, fait nouveau, serait étendu à la Chine . Les chefs d'Etat auraient également évoqué la possibilité de prolonger le traité START (pour Strategic Arms Reduction Treaty ), dont l'expiration est pour le moment prévue en 2021.

Un nouveau traité sur les armes nucléaires, étendu à la Chine, vise-t-il le traité INF de désarmement sur les armes nucléaires de portée intermédiaire dont Donald Trump venait cependant de se retirer?  Comme ce traité est signé par divers autres Etats nucléaires, on voit mal comment Donald Trump pourrait proposer de l'étendre à la Chine sans l'accord de ces derniers. S'il s'agissait d'un traité étendu à tous les armements nucléaires, y compris les missiles nucléaires intercontinentaux ICBM, se serait une excellente idée, mais là encore chaque Etat se dotant actuellement de telles armes refuserait certainement cette perspective.

Selon la Maison Blanche, Donald Trump ne serait pas entré dans ces précisions. Il aurait indiqué que le contrôle des armements nucléaires étendu à la Chine devrait inclure tous les missiles et toutes les têtes nucléaires, afin d'encourager la non-prolifération.. L'objectif pour lui serait d'économiser les dizaines de milliards de dollars consacrés à ces armes afin de les affecter à des dépenses plus productives.

On peut douter que le complexe militaro-industriel américain suive Donald Trump dans ces perspectives. Par ailleurs, d'ores et déjà, la Chine qui dès le début avait affirmé sa volonté d'indépendance en matière d'armement en général et d'armements nuclaires en particulier n'aurait semble-t-il aucune volonté de se lier par un traité quelconque.

Certains observateurs pensent que les propositions de Donald Trump à Vladimir Poutine dans le domaine du nucléaire font partie du caractère fantasque du personnage. Il pourrait tout aussi bien un prochain jour proposer au Congrès d'ajouter quelques ICBM aux quelques milliers – parfaitement inutiles au demeurant dans cette quantité - dont s'est doté depuis des années le Pentagone.

Référence
Indian Punchline
https://indianpunchline.com/will-china-engage-in-arms-control/

06/05/2019
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire