Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Obtenir par mutation génétique des enfants plus intelligents ?

Un article de Futura sciences daté du 03/03/2019 indique que la modification génétique introduite chez les deux fillettes nées en novembre dernier en Chine, grâce à la technique CRISPR, leur confère une résistance naturelle au virus du Sida. Une nouvelle étude montre que l'inactivation de ce même gène augmente aussi les capacités cognitives et suggère même qu'elle permet d'obtenir de meilleurs résultats scolaires.

Rappelons qu'en novembre 2018, le généticien chinois He Jiankui avait annoncé avoir contribué à la naissance de deux jumelles génétiquement modifiés par fécondation in vitro.   Il avait utilisé la technique CRISPR-Cas9 pour désactiver le gène CCR5  qui code une protéine empêchant le virus du sida d'entrer dans une cellule. Ceci avait provoqué un scandale mondial, car cette opération annonçait une époque où non seulement les animaux mais les humains pourraient bénéficier de manipulations génétiques jugées opportunes pour l'amélioration de l'espèce humaine.

Cependant des recherches, selon un article que vient de publier la revue Cell du 21/02/2019, cité ci-dessous, montrent que l'inactivation du gène CCR5 chez la souris permet non seulement une récupération précoce du contrôle moteur après divers traumatismes. mais qu'elle augmente aussi les capacités cognitives de façon significative en préservant les épines dendritiques et en créant des nouvelles connexions dans le cerveau La même étude rapporte des résultats similaires chez l'homme lors d'essais cliniques menés avec un médicament contre le sida  qui désactive le CCR5.

Ajoutons que s''il est relativement facile d'évaluer l'amélioration des capacités cognitives chez la souris, ceci parait presque impossible, sinon chez un humain adulte, tout au moins chez un nouveau-né. Généraliser l'inactivation du gène CCR5 chez des humains pourrait peut être améliorer certains réflexes du cerveau utilisés par ce que l'on nomme l'intelligence, mais pourrait avoir des conséquences catastrophiques dans d'autres domaines. Ce serait plus particulièrement le cas si l'on continuait de tenter de modifier des gènes du génome humain. Des hommes génétiquement améliorés pourraient en résulter, mais aussi des monstres. De plus, ces humains génétiquement améliorés ou augmentés, s'ils s'avéraient supérieurs aux humains ordinaires, pourraient décider de constituer des sociétés supérieures dominant les sociétés humaines actuelles.

Certains estiment que face à l'incapacité de l'espèce humaine à contrôler des processus d'auto-destruction qui pourraient la conduire à disparaître, l'apparition de post-humains génétiquement augmentés au plan intellectuel serait une bonne chance. Mais une telle opinion reste encore très minoritaire.

Références

* On trouvera ci-dessous le résumé de l'article CCR5 Is a Therapeutic Target for Recovery after Stroke and Traumatic Brain Injury que vient de publier Cell

We tested a newly described molecular memory system, CCR5 signaling, for its role in recovery after stroke and traumatic brain injury (TBI). CCR5 is uniquely expressed in cortical neurons after stroke. Post-stroke neuronal knockdown of CCR5 in pre-motor cortex leads to early recovery of motor control. Recovery is associated with preservation of dendritic spines, new patterns of cortical projections to contralateral pre-motor cortex, and upregulation of CREB and DLK signaling. Administration of a clinically utilized FDA-approved CCR5 antagonist, devised for HIV treatment, produces similar effects on motor recovery post stroke and cognitive decline post TBI. Finally, in a large clinical cohort of stroke patients, carriers for a naturally occurring loss-of-function mutation in CCR5 (CCR5-Δ32) exhibited greater recovery of neurological impairments and cognitive function. In summary, CCR5 is a translational target for neural repair in stroke and TBI and the first reported gene associated with enhanced recovery in human stroke.


 

04/03/2019
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire