Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

L'US Air force positionne deux bombardiers B-2 à Hawaï. La Chine s'inquiète

Le bombardier furtif américain B-2 Spirit date de la fin de la guerre froide 1). Cependant, c'est encore une arme redoutable, réputée capable de par sa furtivité de pénétrer sans être observé et moins encore attaqué tous les barrages anti-missiles existants.

Il est parfaitement capable d'emporter des bombes ou des missiles nucléaires. Il représente donc une menace considérable, qui ne peut être prise à la légère par un éventuel adversaire.

Par ailleurs, Hawaî est un Etat américain constitué d'un archipel situé en Polynésie au plus près de la côte chinoise.

Il est donc compréhensible que la Chine s'inquiète de la proximité de telles armes, même si selon l'état-major américain elle n'aura que des missions de surveillance 24h sur 24 sur le Pacifique et la mer de Chine méridionale, où la Chine est désormais active, les considérant comme faisant partie de son territoire maritime. A une époque où la surveillance par satellites militaires est permanente, pourquoi des bombardiers éventuellement nucléaires si près non seulement de la mer de Chine proprement dite, mais des régions les plus urbanisées de la Chine continentale.

On dira que HawaIi fait partie du territoire américain et que les Etats-Unis ont parfaitement le droit d'y installer tous les bombardiers qu'ils voudront. Le général Stephen Williams responsable des opérations aériennes et spatial à l'état-major des Pacific Air Forces avait d'ailleurs indiqué que les B-2 étaient là pour garantir l'existence d'un océan indo-pacifique libre et ouvert, dans le cadre de la résolution dite Freedom of Navigation Operations prise unilatéralement par les Etats-Unis. Les autorité chinoises ont fait valoir qu'au contraire elles considéraient cela comme une intrusion dans les responsabilités chinoises ("meddling in China's affairs").

Elle ont déjà déclaré qu'elles se tiendraient prêtes à y riposter par des « moyens appropriés ». Cela signifiera-t-il une annihilation, pour ne pas dire une destruction, des B-2 Spirit en cause ? Mais vu la furtivité éprouvée de ceux-ci, l'opération demanderait de gros moyens, tout à fait capables de déclencher une guerre américano-chinoise.

14/01/2019
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire