Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

2019. Année noire pour Emmanuel Macron ?

Avec l'arrestation d'Eric Drouet, une des figures emblématique du mouvement des Gilets Jaunes, suivie d'une sortie de garde à vue précipitée, Emmanuel Macron a bien commencé l'année.

Il a mis en évidence les deux traits qui devraient caractériser sinon le reste de son quinquennat, du moins l'année 2019, des décisions autoritaires particulièrement mal venues, prises apparemment sans consulter personne, puis annulées à la hâte devant l'opposition indignée de l'ensemble des partis politiques, en dehors de son mouvement, la « République en Marche ». La dite République en Marche elle-même est tellement embarrassée qu'elle n'a plus qu'une envie, faire marche arrière toute.

Mais il y a pire. Dans sa dernière allocution à la télévision, Emmanuel Macron avait annoncée une série de mesurettes qui se révèlent quelques jours après n'avoir que des effets infimes bien incapables de répondre aux réformes d'ampleur demandée par les manifestants. De plus, elles sont inapplicables dans les court délais qui seraient nécessaires. Mais il s'était enfermé lui-même dans une impasse en annonçant d'emblée que ces mesures seraient les seules qu'il accepterait. Il ne peut donc pas reconnaître qu'il s'était trompé et proposer sans attendre un programme plus ambitieux négocié avec l'opposition, sinon avec les Gilets Jaunes eux-mêmes.

Pour aller au delà, il vient de promettre une « grande consultation nationale » qui devrait s'étendre pendant plusieurs semaines. Inutile de dire que les Gilets Jaunes, sans récuser le principe d'une participation à cette consultation, n'en attendent rien. Faute de précision concernant son caractère démocratique et ceux qui en seront chargés, ils devraient être bien naïfs pour espérer que de cette consultation   émergeraient des propositions se rapprochant de leurs demandes. De plus, comme Emmanuel Macron a plusieurs fois précisé qu'aucune mesure susceptible de remettre en cause son programme, ou plutôt son non-programe, ne pourrait en résulter, pourquoi se donner le mal de répondre à la consultation.

Il est donc possible de prévoir que l'année 2019, que nous prévoyions ici être une année noire pour l'éminent Président de la république, sera aussi une année jaune pour l'ensemble des citoyens.

03/01/2019
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire