Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Le retrait américain de l'INF 

Ce retrait pourrait très vraisemblablement faire craindre une attaque nucléaire américaine contre la Russie .

Le traité INF ( Intermediate-Range Nuclear Forces Treaty) concerne l'élimination de tous les missiles de croisière américains et et russes lancés depuis le sol et ayant une portée se situant entre 500 et 5 500 km. Il est le premier traité à avoir prohibé totalement une catégorie d'armement. Aujourd'hui ces missiles peuvent évidement emporter une charge nucléaire. Le traité a été signé à Washington le 8 décembre 1987 par Ronald Reagan et Michael Gorbatchev. Il est entré en vigueur le 1er juin, sans limitation de durée.

Aucun traité par contre n'interdit l'utilisation d'ICBM (Intercontinental Ballistics Missiles). Ceci se comprend car un tel traité prohiberait pratiquement tout recours à la guerre entre l'est et l'ouest. Ce serait idéal mais personne ne le veut.

En pratique, le traité INF voulait empêcher l'utilisation de missiles de type IRNM Intermediate-Range Nuclear Missiles en Europe. Des missiles russes auraient pu frapper les nombreuses bases américaines sur le continent. A l'inverse, les missiles américains pouvaient menacer la totalité de la Russie européenne. Les pays européens qui ont progressivement rejoint le Traité comptait sur lui pour interdire des frappes russes contre les bases américaines qui seraient dévastatrices pour eux. Pour cela, il fallait aussi interdire l'usage de missiles américains contre la Russie qui aurait inévitablement entraîné une riposte russe dont l'Europe serait la première victime. 

Or le retrait prochain des Etats-Unis de l'INF laisse présager d'inquiétantes perspectives. On peut penser que Washington et le Pentagone préparent la mise en place dans les bases américaines en Europe, ou dans des navires croisant en mer du Nord, de missiles de portée intermédiaire IRNM. Ceux-ci serviraient à conduire des frappes atomiques dévastatrices en Russie. Comme l'on sait, les Etats-Unis ont développé des bombes nucléaires dites de faible puissance. Mais aussi faible soit-elle, cette puissance les rendrait capables de performances destructrices proches sinon supérieures, à celle la bombe d'Hiroshima.

Comme l'on sait également, les stratèges américains, devant l'influence grandissante de la Russie et de la Chine dans le monde, n'hésitent plus maintenant à envisager la perspective d'une guerre « préventive » contre la Russie en Europe voire contre la Chine en Asie-Pacifique. L'emploi contre la Russie de missiles IRNM en première frappe rendrait celle-ci définitivement impuissante. Dont l'intérêt de positionner de telles armes en Europe, dans la préparation d'une telle guerre. Le prix à payer serait évidemment des dizaines de millions de morts, en Russie mais aussi du fait des retombées, en Europe et notamment en Allemagne. Les pertes américaines seraient par contre insignifiantes.

L'on comprend que les Allemands s'inquiètent de l'arrivée dans les Etats baltes ou même en Pologne, d'IRNM américains préparant une guerre américano-russe. Même si le Pentagone ne déclenchait pas immédiatement une telle guerre, les Européens et plus particulièrement les Allemands peuvent à juste titre craindre que la Russie ne bombarde préventivement les bases américaines dotés d'IRNM.

Moscou n'a jamais fait planer une telle menace. Cependant l'armée russe dispose déjà des missiles nécessaires, tels que le missile sol-sol 9M729. De plus, comme Vladimir Poutine vient de le rappeler, des missiles hypersoniques capables de frappes imparables seront prochainement déployés de façon opérationnelle.

Les stratèges américains sont désormais convaincus que la Russie sera prochainement, si elle ne l'est pas déjà, dotée d'une puissance militaire supérieure à la leur.D'où l'intérêt pour eux d'une guerre préventive déclenchée par surprise dans les prochains mois.

D'où aussi l'inquiétude allemande.

Références

https://francais.rt.com/international/57262-allemagne-ne-souhaite-pas-que-washington-deploie-missiles-territoire

http://www.dedefensa.org/article/notes-sur-une-panique-allemande

Voir aussi, sur l'INF

https://fr.wikipedia.org/wiki/Trait%C3%A9_sur_les_forces_nucl%C3%A9aires_%C3%A0_port%C3%A9e_interm%C3%A9diaire

28/12/2018
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire