Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Biologie. Faut-il redéfinir ce que l'on nomme les cellules souches ?

C'est la capacité de donner naissance dans un organisme pluricellulaire à des types différents de cellules qui caractérise les cellules souches (CS stem cell en anglais). L'on distingue aujourd'hui les CS pluripotentes et les CS totipotentes, selon leurs capacités à produire les divers types de cellules adultes.

Le concept original de CS avait été introduit dans les années 1960 à propos de cellules sanguines se trouvant dans le sang de la moelle osseuse, connue pour son aptitude à se régénérer.

L'objectif était à l'époque de traiter des organes détruits par irradiation nucléaire. Depuis, les recherches, notamment en médecine et chirurgie régénérative, avait conduit à utiliser des CS sanguines dans de nombreux domaines. Par la suite avaient ont été découvertes dans divers types de tissus adultes, y compris le système pileux, certaines cellules ayant des propriétés analogues à celles des CS, autrement dit la capacité de donner naissance à des types différents de cellules. Dans les années 1990, il avait été montré que les CS embryonnaires (se trouvant dans des embryons) avaient des capacités génératrices bien plus développées que celles des CS de tissus adultes. Elles peuvent générer les différents types de tissus présents chez le nouveau-né.

Une étude devant être prochainement publiée dans les Proceedings of the National Academy of Sciences  http://www.pnas.org/ provenant de chercheurs de l'Institut Hubrecht en Hollande annonce qu'après trois ans passés sans résultats à rechercher des CS dans les tissus cardiaques de souris, ils ont été amenés à conclure qu'ils n'avaient pas mis en évidence la présence de CS cardiaques chez la souris.

Autrement dit, à quoi correspond ce que l'on pourrait appeler la « stemness » ou « souchenesse » soit la puissance réparatrice, Plutôt que parler de CS bien spécifiques, il conviendrait donc selon les chercheurs de l'Institut Hubrecht de considérer la souchenesse comme une propriété se retrouvant dans divers types de cellules au sein de divers organes d'un même organisme.

Selon eux, la façon dont on définissait les CS, ou plus précisément la souchenesse, était trop réductrice. Dans le sang, la petite population de CS s'y trouvant constitue le seul moyen de régénération, mais de nombreux autres tissus de l'organisme , par exemple le rein, sont capables dans certaines circonstances de se régénérer. Seul le tissu cérébral s'en est montré incapable. Ces tissus feraient appel pour ce faire à des catégories de cellules réparatrices différentes des CS jusqu'ici identifiées, dont ils sont dépourvus. . La raison pour laquelle les chercheurs n'ont pas pu trouver de CS cardiaques serait qu'ils s'en étaient donné des définitions trop restrictives.

Quelles sont alors les composants cellulaires permettant la fonction de régénération ? La recherche est aujourd'hui considérée comme indispensable du fait que diverses spécialités pharmaceutiques qui sont utilisées pour accélérer la régénération ou la cicatrisation des tissus se sont révélées impuissantes à le faire, sinon dangereuses. Les seules méthodes considérées comme efficaces supposent encore la transplantation de moelle osseuse ou celle de cellules sanguines en provenant.

Pour être efficaces, les traitement régénérateurs devraient désormais faire appel à des cellules provenant d'organes dotés de cette propriété. Ceci pourrait en principe élargir considérablement la gamme des traitement régénérateurs. D'où l'intérêt de mieux analyser la souchenesse.

Ajoutons pour notre part que l'analyse génétique pourrait sans doute y contribuer.

image Cellules souches embryonnaires de souris en culture.

Pour en savoir plus, voir

* https://www.quantamagazine.org/what-defines-a-stem-cell-scientists-rethink-the-answer-20181204/?utm

* Voir aussi https://fr.wikipedia.org/wiki/Cellule_souche . Ce dernier article ne mentionne pas les hypothèses récentes évoquées ici.

05/12/2018
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire