Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Elections midterm américaines. Faut-il en attendre des changements?

Beaucoup d'analystes politiques aux Etats-Unis comme en France, se demandent quels changements à la vie politique américaine apportera le fait que, en résultat des élections midterm, le fait que les Démocrates aient désormais la majorité à la Chambre des Représentants, les Républicains conservant la majorité au Sénat.

Ils se demandent particulièrement si Donald Trump sera obligé de mieux contrôler sa politique apparemment erratique.

Pour notre part, nous pensons que les résultats de ces élections ne changeront pas grand chose, hormis quelques changements sans conséquences dans les têtes politiques dominantes. Ce que l'on peut appeler les fondamentaux de la politique américaine, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur, resteront les mêmes.

Les Etats-Unis réviseront-ils leur volonté de montée à la guerre à l'encontre de la Russie et de la Chine ? Les généraux qui ont toujours poussé les présidents successifs, et aujourd'hui Donald Trump, à radicaliser et militariser les rapports avec ces deux pays, y renonceront-ils ? Certainement pas. Ce serait saper les bases mêmes de leur pouvoir de fait sur la société américaine. De même les industries de l'armement, qui obtiennent des dizaines ou centaines de milliards de contrats à l'occasion de cette politique, se tourneraient-elles vers des marchés économiques pacifiques, sur lesquels elles auraient le plus grand mal à s'imposer, notamment face à la Chine ? Certainement pas.

Les 1% d'ultra-favorisés, selon l'expression, dont d'ailleurs Donald Trump est le symbole accepteront-ils de partager leur pouvoir économique et politique avec des syndicats ou mouvements politiques cherchant à faire entendre la voix d'une population qui ne partage pratiquement pas les bénéfices de la « croissance » dont se targuent Donald Trump et ses soutiens, ? Certainement pas.

Leur combat contre le minimum de politique sociale existant encore aux Etats-Unis, Medicare, Medicaid, l'Affordable Care Act cesseront-il ? Certainement pas, vu notamment les profits considérables que la grande industrie pharmaceutique et la médecine libérale tirent d'un secteur de santé ouvert à une concurrence sans freins ? Certainement pas.

Les quelques voix courageuse, essentiellement féminines, qui se sont fait entendre récemment au sein du parti Démocrate pour demander une plus large ouverture à ce qu'elles ont osé appeler le socialisme, auraient elles une influence quelconque sur une Chambre des représentants qui restera dominée par des politiciens pour qui le socialisme, fut-il social-démocrate, restera la bête noire à combattre ? Pas d'avantage. La grande majorité des électrices de tous âges qui se satisfont du pouvoir masculin omni-présent, ne fera aucun effort pour promouvoir ces militantes féministes présentées comme des illuminées.

Sur Internet, des sites indépendants, échappant quelque peu au pouvoir des médias dits mainstream, obtiendront-ils des institutions quelques financements leur permettant d'échapper à un manque de moyens permanent qui fait que leur voix reste encore pratiquement inaudible ? Pas davantage. Au contraire, les nouvelles majorités réclamant un renforcement permanent de la censure sur Internet risquent de se voir rapidement donner satisfaction.

Inutile de poursuivre ici cette énumération. Elle montre bien cependant que ceux ayant en France et en Europe accueilli les résultats de ces élections avec quelque espoir de changement sont des naïfs incurables ou de dangereux menteurs.

Faudra-t-il attendre pour que les choses changent l'effondrement prévu par certains experts? 
https://yetiblog.org/regis-chamagne-nous-assistons-en-direct-a-leffondrement-de-la-puissance-militaire-americaine/

.
 

07/11/2018
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire