Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Nouvelles dimensions de la campagne contre Donald Trump

Ces derniers jours, des personnalités ou lieux considérées comme hostiles à Donald Trump ont reçu des bombes dites artisanales sur lesquelles le FBI enquête, sans succès à ce jour.

Il s'agit à ce jour de George Soros, des ex- Présidents Bill and Hillary Clinton, de Robert DeNiro, des bureaux de la chaine CNN, de Maxine Waters, de Debbie Wasserman Schultz, de Eric Holder, de John Brennan, d'Andrew Cuomo, de l'ex-President Barack Obama et , de l'ex Vice President Joe Biden.

Toutes sont des membres du Parti Démocrate et toutes ont ces derniers mois plaidé pour le départ de Donald Trump ou même pour des actions directes contre lui l'obligeant à se retirer. Nous avons tout lieu de penser que cette seconde hypothèse est la bonne.

Une manœuvre anti-Trump du parti Démocrate

Les attentats présumés sont révélés avant les élections de mi-mandat (mi-terme), au cours desquelles seront renouvelés les membres du Congrès et qui se tiendront le 6 novembre.

Les grands journaux influencés par le parti démocrates présentent le terroriste présumé comme un soutien de Donald Trump. On ne voit pas cependant en quoi des attentats contre des personnes hostiles à celui-ci pourraient d'une quelconque façon augmenter le nombre des votes favorables au parti Républicain dont se revendique Donald Trump. Au contraire, ils devraient provoquer l'horreur et augmenter considérablement les soutiens aux Démocrates.

Donald Trump lui-même a proclamé hautement qu'il rejetait ces tentatives terroristes et qu'il demandait au FBI et aux forces de sécurité d'en rechercher activement l'origine. Mais il a accusé les médias de la campagne organisée à ce sujet. Ses adversaires démocrates n'ont pas manqué de dire qu'il ne s'agissait que d'une attitude.

Le bon sens suggère que la campagne d'attentat était dirigée contre Trump et provenait d'un ou plusieurs activistes démocrates qui n'ont pas manqué ces dernières années, notamment sous Hillary Clinton, de créer des incidents graves ayant permis à Barak Obama et à Hillary Clinton de conduire des guerres meurtrières au Moyen-Orient. Les Conservateurs se disent pieux et refusant la violence contraire aux Ecritures.

Nul n'est obligé de les croire, Cependant leur palmarès d'actes violents est bien moindre que celui de la plupart des personnes visées par les tentatives d'attentat : Hillary Clinton elle-même mais aussi des noms peu connus en France, tels Maxine Waters, Eric Holder ou John Brennan.

Le fait que tous les dispositifs présentés comme des bombes soient semblables et qu'aucun n'a explosé laisse penser que l'auteur des projets d'attentat était un activiste travaillant pour les Démocrates et chargé de créer un événement politique qui, sans être meurtrier en lui-même, pouvait générer un mouvement d'opinion hostile à Donald Trump et à ses candidats aux élections de mi-mandat.

L'hypothèse est renforcée par la constatation que ce sont les médias dit mainstream constamment en guerre contre Donald Trump, le New York Times et le Washington Post notamment, qui ont les premiers rapporté l'incident et lui ont donné un retentissement mondial.

Si l'affaire s'arrêtait là, comme probable, elle serait vite oubliée. Mais si le complot démocrate allait jusqu'à faire exploser une bombe et même tuer un des destinataires, elle prendrait les dimensions d'un scandale d'Etat, voire d'un début de guerre civile. Donald Trump ne pourrait plus se contenter de paroles lénifiantes pour se disculper.

Note au 27/10

On apprend que l'auteur de l'envoi des colis piégés est un certain Cesare Sayoc, considéré comme un quasi-déséquilibré, ferme soutien de Donald Trump. Est-à-dire que l'hypothèse d'une offensive de ses adversaires démocrates contre Trump  est à exclure? Certainement pas. Les opérations de ce genre font toujours appel à des marginaux;
https://fr.news.yahoo.com/colis-pi%C3%A9g%C3%A9s-le-suspect-pro-r%C3%A9publicain-connu-la-090408971.html

25/10/2018
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire