Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

L'avenir des vols humains dans l'espace paraît compromis

Ceci du moins si les Etats n'y affectent pas davantage de moyens. Un événement récent à jeté l'alerte. Le 11 octobre, un vaisseau russe Soyuz qui portait deux astronautes vers la Station Spatiale Internationale ISS a enregistré un accident dans un de ses moteurs qui l'a obligé à un retour sur terre en catastrophe.

Les astronautes s'en sont sortis de justesse, après avoir expérimenté de très fortes décélérations qui auraient tué des organismes moins bien entraînés.

On rappellera que précédemment une fuite d'air de cause inconnue, sabotage ou accident, avait fortement inquiété l'équipage. Elle aurait pu avoir des conséquences désastreuses. Voir https://www.newscientist.com/article/mg23931954-600-did-someone-deliberately-sabotage-the-international-space-station/

Ces événements, concernant notamment le Soyuz, sont particulièrement inquiétants car la fusée et sa capsule sont pour le moment les seuls moyens capables de rapatrier sur terre les 3 astronautes demeurés dans l'ISS. Ils ont quelques moyens de survie leur permettant d'attendre, mais ces réserves s'épuiseront vite. L'agence russe Roscosmos, aidée de la Nasa, cherchent à comprendre les deux incidents et éviter qu'ils ne se reproduisent à l'avenir.

Roscosmos fournira évidemment un nouveau Soyuz. Mais il faudra attendre quelques semaines pour cela. Pour le moment et pour un temps indéterminé, plus personne ne peut accéder à l'ISS. On devine qu'à l'avenir aucun cosmonaute ne se portera volontaire pour retourner sur la Station.

On peut prévoir que la Nasa, particulièrement préoccupée de la sécurité des équipages, voudrait ne pas attendre l'enquête concernant le Soyuz accidenté pour faire revenir l'équipage à Terre. Mais il faut rappeler que, pour des raisons budgétaires, elle s'était désintéressée de l'ISS. Elle prévoyait que des capsules fournies par Space X et Boeing permettraient de doubler les Soyuz, Mais toujours pour des raisons budgétaires, ces derniers véhicules ne seront pas disponibles avant mi-2019 au plus tôt.

La Chine se trouve aujourd'hui seule capable de fournir rapidement un vaisseau, le Shenzou, construit sur le modèle du Soyuz et ayant réussi 6 vols en orbite basse. Mais elle a été jusqu'à ce jour exclue de collaboration avec les Occidentaux.

De toutes façons, dans ces conditions, on peut penser que l'ISS, à supposer que son équipage actuel puisse en être évacué, sera dorénavant abandonnée. Initialement il avait été prétendu qu'elle ne servirait à rien. Mais avec les années elle a permis un nombre considérable d'observations scientifiques portant sur cosmos et la possibilité de missions interplanétaires. Ce serait donc à proprement scandaleux qu'aucun pays ne veuille l'entretenir, d'abord, lui fournir ensuite des équipements modernisés lui permettant de continuer à rendre ses bons services pendant de nombreuses années.

Les grands pays et plus particulièrement les Etats-Unis pourraient en prélevant sur leurs budgets militaires dégager les sommes bien moins importantes permettant de concrétiser l'idée chère aux scientifiques que la découverte de l'espace devrait devenir pour les prochaines décennies une priorité pour l'humanité. Mais celle-ci, manifestement, préfère les dépenses militaires. L'espace devra attendre encore de nombreuses années. ..à supposer que les guerres attendues n'aient pas détruit les civilisations scientifiques et reconduit les hommes au niveau du Néandertal.

Note au 19 octobre

Roscosmos indique qu'il envisage de remettre en activité le Soyuz accidenté plus tôt que prévu, soit vers la fin novembre 2018

daily.com/reports/Roscosmos_plans_to_erestart_Soyuz_launches_from_late_November_999.html

Voir aussi:
Des responsables de l'échec identifiés
http://www.spacedaily.com/reports/Russian_investigators_identify_responsible_for_failed_Soyuz_launch_999.html


 

12/10/2018
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire