Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

L'angélisme de la réponse française au terrorisme

En France, psychiatres, avocats et juges s'acharnent pour trouver aux terroristes des réponses relevant du droit pénal ou même civil français. Est-ce la bonne approche?

Ainsi nous lisons dans un document semi-officiel qui vient de nous parvenir:

La médiatisation du terrorisme pousse à l'action des malades mentaux ou des sujets aux personnalités fragiles mais il ne faut pas les confondre avec les vrais jihadistes dont les ressorts sont d'abord politiques, préviennent des experts.

Au cours des dernières années des attaques semblant improvisées, souvent menées à coups de couteau ou avec des véhicules, ont été menées par des hommes n'ayant aucun rapport avec la mouvance jihadiste mais souffrant de troubles mentaux ou de désordres psychiques plus ou moins graves. 

Une étude de la DGSI (Services de renseignements intérieurs français) révèle que de 2010 à 2016 sur les 71 personnes impliquées dans une action terroriste en France, 30% souffraient de "failles psychologiques".

C'est ce que le psychiatre Marc Sageman, ancien agent de la CIA au Pakistan, aujourd'hui expert auprès de la justice américaine dans de nombreux procès de jihadistes, appelle "l'effet copycat". 

"Les comportements terroristes sont médiatisés et ces gars qui ont des problèmes psychiatriques se disent +pourquoi je ne le ferais pas+", explique-t-il à l'AFP. "Ils ne sont en rien radicalisés, mais les terroristes font la Une des journaux et eux veulent faire la même chose."

"Je pense à ce Japonais qui voulait se suicider, en 2005", poursuit-il. "Il a lu dans les journaux sur les attentats de Londres qui ont fait 52 morts. Il a tenté de construire une veste explosive pour se faire sauter dans le métro. C'était sa forme de suicide. Sa veste n'a pas fonctionné, il a été arrêté par la police qui lui a demandé pourquoi il a fait ça. Il a répondu: +Je l'ai vu dans le journal."

La réponse devrait être est que la France est en guerre totale avec les islamistes. Ceux (celles) qui posent des bombes ou manient le couteau de cuisine devraient être éliminés radicalement.  Vladimir Poutine expliquerait comment  les Russes ont fait pour tuer dans l'oeuf le terrorisme islamique  tchetchène qui menaçait toute l'Asie centrale et le sud de la Russie, ceci sans consulter des avocats ou des juges qui dans d'autres pays vivent de la défense du terrorisme. 

Les terroristes, autant que nous sachions, ont été éliminés de Russie sans que les autorités se posent de questions, qu'ils agissent par conviction religieuse, parce qu'ils sont payés pour cela ou par pathologie. Il en est de même en Chine. 

Mais comme la société française ne l'a pas admis, elle disparaitra rapidement. 


 

 

19/09/2018
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire